Les festivals à vivre «live» fin juillet et en août: il est prudent de réserver…

MUSIQUES

Dranouter

Du 7 au 9 août

En lieu et place du festival « des nouvelles traditions » (anciennement folk) organisé depuis 1975 (comme Werchter !), les organisateurs ont prévu des Zomersessies (sessions d’été) réunissant, différents jours de juillet, sur le terrain De Voute du festival, des artistes belges comme Portland, Yevgueni (trio), The Bony King Of Nowhere (solo), Faces On TV (solo), Geike (trio), Absynthe Minded (duo), Stef Kamil Carlens, etc. Deux cents personnes seulement par jour auront accès au festival et il n’est pas possible d’acheter plus de dix tickets à la fois. Les mesures sanitaires anti-corona devront être respectées.

Classissimo

Du 6 au 8 août au Théâtre du Parc (Bruxelles)

La 14e édition aura lieu dans une version repensée, avec des concerts (avec Florian Noack, Eliane Reyes, Marc Grauwels…) diffusés sur BX1 et Musiq’3. Pour tenir compte des réglementations sanitaires, quelques places seront disponibles pour assister aux enregistrements.

Entrées gratuites mais réservation obligatoire.

Festival de Stavelot

Du 7 au 15 août

Depuis 60 ans, ce rendez-vous s’est spécialisé dans la musique de chambre. Cette année, il se dématérialise en proposant des concerts enregistrés à l’abbaye de Stavelot et à l’église Saint-Sébastien. Au programme : Lorenzo Gatto et Julien Libeer, Reinoud Van Mechelen et l’Ensemble A Nocte Temporis, l’ensemble Kheops, Sylvia Huang, Leonor Swyngedouw et Edward Vanmarsenille (dans le Trio pour violon, violoncelle et orgue de Rheinberger) et le récital de piano de Gabriel Teclu.

Y a du Gaume Jazz dans l’air

Du 7 au 9 août à Rossignol

L’équipe menée par Jean-Pierre Bissot a planché rapidement sur un projet alternatif au Gaume Jazz Festival qui ne se déroulerait qu’en plein air et avec les procédures de sécurité exigées. La jauge de 200 personnes est passée à 400 et elle sera même à 800 après le 1er août si tout va bien. Le Gaume Jazz propose dès lors le festival de jazz belge le plus complet de cet été : trois soirées et dix groupes en plein air dans le beau parc du centre culturel. Au programme : An Pierlé, L’Ame des Poètes, Igor Gehenot, Joachim Caffonnette, Harvest Group…

SCÈNES

Trois voix pour trois histoires

Du 28 juillet au 9 août au château de Modave

Par groupes, les spectateurs assisteront à trois histoires différentes interprétées par Pascale Vander Zypen, Christian Dalimier et Stéphane Stubbé de la Cie Lazzi. Ce dernier interprétera par exemple Lettre à ma mère : les derniers jours d’Henriette Simenon, monologue tragicomique de Georges Simenon.

Festival de Spa

Du 31 juillet au 16 août

Théâtre, cirque, humour, musique ou spectacles pour enfants animeront les rues et les parcs.

(Ré)Actions culturelles

Les 8, 15 et 22 août à Chassepierre

La 19e Fête des arts de la rue n’aura pas lieu. Mais, en soutien au monde culturel, le festival organise trois week-ends symboliques pour rendre compte de la vitalité des artistes. La jauge sera limitée à 400 personnes. Des murs poétiques égaieront les rues du village tandis que des compagnies belges comme One Shot, les Chaussons rouges ou encore le Cirque démocratique de Belgique animeront elles aussi le hameau.

Réservations obligatoires.

Ouvertures

Du 15 août au 13 septembre à Bruxelles et en Wallonie

Le Théâtre National part en vadrouille. Pour se remettre en mouvement, il se fait complice de lieux culturels ou associatifs pour faire (re)vivre la culture. Des artistes comme Zora Snake (Transfrontalier), Mauro Paccagnella (Magnicient 4) ou Constanza Sommi (Cruda), des formes courtes, des concerts, des ateliers citoyens, des workshops se déploieront dans des espaces naturels, que ce soit au Festival de Spa, au Moulin Saint-Denis (Mons), à Latitude 50 (Marchin), à l’Atelier 34zero Muzeum (Jette) ou encore dans une coopérative agricole à Jumet.

Théâtre au Vert

Du 19 au 23 août à Silly

On ne change pas une formule qui gagne. Par contre, on l’adapte pour la rendre compatible avec les mesures sanitaires en cours. C’est pourquoi les organisateurs privilégieront cette année les arts du cirque, les petites formes et les représentations en plein air dans des espaces champêtres. Rendez-vous donc sur des sites comme le Bois de Ligne ou La cour du Château pour des spectacles qui ont fait les beaux jours des saisons passées comme Boys boys boys de Diane Fourdrignier, pièce pleine de peps sur ce qui compose le « masculin » (notre critique 3 étoiles), ou encore le très festif Vous avez dit Broadway ? d’Antoine Guillaume (notre critique 3 étoiles). Au rayon jeune public, il vous faudra absolument (re)voir Le petit chaperon rouge, férocement revisité par la compagnie Dérivation (notre critique 3 étoiles).

Le Grand Tour

Du 22 août au 4 septembre entre Chassepierre, Marchin et Mons

Le Festival de Chassepierre, Latitude 50 et MARS Mons vous invitent à questionner la place de la culture dans nos vies dans une randonnée-débat. Chaque matin, une question posée, une pensée à détricoter en marchant. Chaque soir, une halte chaleureuse, une proposition artistique et une mise en commun des réflexions. En tout, 200 kilomètres pour une marche ouverte à tous.

Sur le même sujet
JazzThéâtre Royal du Parc
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous