Les micro-CV fleurissent sur les réseaux sociaux

Le micro-CV pour trouver un job
? Pourquoi pas, mais il y a des règles à respecter.
Le micro-CV pour trouver un job ? Pourquoi pas, mais il y a des règles à respecter. - Photo News.

Ils se présentent sous la forme d’une photo répertoriant les informations essentielles d’un profil et fleurissent un peu partout sur Facebook ou Instagram : de nombreux jeunes postent leur CV sur les réseaux sociaux. C’est le cas d’Elisabeth, institutrice primaire depuis trois ans maintenant : « Habituellement, j’envoie uniquement des candidatures spontanées aux écoles durant le mois de mai. Mais cette année, j’ai découvert le groupe Facebook “instit dispo” sur lequel il y a plein de petites annonces de type micro-CV. J’ai vu que des directions répondaient directement aux annonces, alors je me suis lancée. J’ai vu que mes collègues ainsi que les parents d’élèves réagissaient beaucoup à mon partage sur ce groupe et me repartageaient. J’ai donc décidé de le poster également sur ma page Facebook pour laisser se passer le bouche-à-oreille. Et ça fonctionne, alors je ne perds rien à essayer ! »

Elodie est, elle aussi, institutrice et adepte du micro-CV. « Cela fait déjà plusieurs années que je publie ce genre d’annonce sur mon profil Facebook. C’est un canal que les directions d’écoles exploitent de plus en plus pour trouver des enseignants. Du coup, je tente toujours ma chance. D’autant que c’est un moyen différent de se mettre en avant que la diffusion d’un CV traditionnel », estime la jeune femme.

Une source importante de visibilité

Alors bonne ou mauvaise idée ? Selon Simon Trappeniers, responsable communication au Forem, « internet et les réseaux sociaux sont une source importante de contacts et de visibilité pour une recherche d’emploi. Proposer sa candidature via un réseau social grand public ou professionnel, de type Facebook ou LinkedIn peut s’avérer une excellente idée, à condition de savoir ce que l’on fait et comment on le fait. »

Comme pour n’importe quelle autre manière de postuler pour un emploi, l’essentiel serait, en effet, de présenter des informations directes, claires, précises et, surtout, qui ont du sens par rapport au job recherché. « S’agissant d’une annonce Web, au-delà de l’accroche, vous devez aller à l’essentiel le plus rapidement possible », conseille Simon Trappeniers, « Vous devez convaincre en un coup d’œil que vous êtes sans doute un bon candidat, montrer votre proactivité pour, idéalement, donner envie aux autres de partager votre annonce. Le mieux est de faire ressortir son CV en étant créatif… Mais en évitant tout bad buzz. Mieux vaut donc rester raisonnable au niveau de la spontanéité ».

Sécurisez vos profils !

« Personnellement, je me permets des choses qui sont tout à fait admises sur Facebook mais pas dans la formule classique CV/lettre de motivation. J’utilise par exemple des petites émoticônes, des petites blagues ou encore des formules plus légères. C’est un petit plus car ça montre vraiment notre personnalité et cela donne des informations qui peuvent également être prises en compte par les directions », confie Elisabeth.

Le micro-CV peut cependant renvoyer à un CV plus classique et détaillé. Il doit aussi comporter une adresse e-mail claire et sérieuse. « Evitez les adresses rigolotes. Mieux vaut une adresse qui mentionne votre nom et votre prénom », explique Simon Trappeniers.

Notez également que si Facebook est un outil pour votre recherche d’emploi, il l’est aussi pour les recruteurs. Une attention particulière doit donc être apportée à ce qu’on publie sur son profil. « Essayez de garder privé ce qui est privé ! Sécurisez votre profil en vérifiant bien que seuls vos amis peuvent voir les photos de votre dernière fête. Soyez prudents dans vos photos, vos vidéos et vos posts », avertit également le responsable communication du Forem.

N’hésitez en revanche pas à vous abonner à des groupes thématiques de recherche d’emploi ou en lien avec votre secteur d’activité. Liker les pages des entreprises dans lesquelles vous souhaiteriez postuler peut également s’avérer utile pour mieux connaitre leurs actualités.

Sur le même sujet
Parents d'élèvesEmploi
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. facon

    Le commissaire coronavirus au «Soir»: «La situation est très sérieuse mais pas désespérée»

  2. ACHILLE FALISE (1)

    20 ans en 2020: a-t-on affaire à une future «génération sacrifiée»?

  3. Le marché matinal de Bruxelles limite la casse due à la fermeture des restos car les commerces de détails achètent davantage de marchandises.

    Coronavirus: c’est également la cata pour les fournisseurs de l’horeca

La chronique
  • Coronavirus – «La vie devant toi, jour 85»: la contamination

    L’autre jour, il s’est passé un truc incroyable.

    C’est Josette, au téléphone qui explique qu’elle est bien embêtée parce qu’elle a contaminé six personnes. « Houlà, tu as eu le coronavirus, Josette ? on lui demande. -Oui, Gérard et moi, on l’a eu. Lui, il a beaucoup toussé, moi surtout très fatiguée, mais c’est pas ça le plus grave. Tu te rends compte : ON A CONTAMINÉ SIX PERSONNES ! »

    Vous voulez le fil de l’histoire ? Mille fois mieux que l’appli Coronalert, la mémoire de Josette a tout tracké. Selon elle, ça a commencé au resto. A quatre, avec un couple de cousins qui repartaient chez eux, à Nashville (USA) quelques jours plus tard. « On a manqué de pot, elle explique. Parce qu’on est super prudents, on se lave les mains, Gérard ne sort jamais, il est bien dans son jardin, bien dans sa maison, et j’ai toujours mon gel sur moi. Mais je n’ai pas pensé à lui en faire prendre en sortant du restaurant. Il l’a attrapé le premier puis me l’a...

    Lire la suite

  • Les 20 ans de 2020, notre carburant pour l’avenir

    Tes grands-parents, rarement tu visiteras. Tes parents, quasi plus tu n’embrasseras. Tes voisins, de très loin tu verras. Tes amis, à quatre tu limiteras. Tes professeurs, sur écran tu écouteras. Tes amours, masqué tu séduiras. La planète, plus tard tu parcourras/sauveras.

    C’est cela le monde dans lequel on vit aujourd’hui quand on a 20 ans ? Un monde où l’on doit se protéger des autres ? Où l’enfer, c’est le souffle de l’autre qui nous contamine et qu’il faut à tout prix éviter ? Ce...

    Lire la suite