Accueil Médias

Le bras de fer sulfureux entre RTL et la RTBF en 4 questions

Aides publiques à la chaîne privée, diminution des moyens pour le service public, des éditeurs de presse sur les dents et un marché publicitaire dévasté. Les tensions dans le paysage médiatique sont intenses.

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 2 min

Ambiance dans le paysage médiatique francophone belge. Rarement les tensions n’ont été aussi vives entre le service public, RTL et les éditeurs de presse, tous frappés, plus ou moins sévèrement, par la crise Covid et l’effondrement du marché publicitaire. Entre l’annonce d’un fonds d’aide d’urgence aux médias (excluant de facto RTL et la RTBF), celle d’une réduction de la publicité à la RTBF (et donc d’une diminution de ses moyens) et celle d’un plan d’aide (pouvant atteindre une trentaine de millions sur 4 ans) pour la chaîne privée sous pavillon luxembourgeois, les crispations se sont transformées en batailles à couteaux tirés. Avec comme enjeu : maintenir son rang dans un marché grand comme un mouchoir de poche.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, mardi 14 juillet 2020, 17:05

    RTL a gagné de l'or en barres pendant des années et payé combien d'impôts en Belgique?. Maintenant que ça sent le roussi on demande l'aide de la RTBF... comme toujours on privatise les bénéfices et on "socialise" les pertes et les ennuis. Et toujours cette rengaine que la RTBF est aux mains de la gauche. Le MR qui a été de quasi tous les gouvernements depuis des décennies doit toujours mettre ses incompétences sur le dos d'Ecolo ou du PS ou plus si très bas dans les sondages. En perte de vitesse partout tellement les gens souffrent, il continue à prôner une politique dépassée pour défendre les privilèges d'une minorité très nantie. Prêt à tout, quitte à s'allier avec le diable pour être au pouvoir... Tous ces gens font de gros bénéfices, les places "ailleurs" et quand tout s'écroule (rappelez vous les banques) on prélève alors un impôt de solidarité au salaire des travailleurs tout en laissant planer le chantage à l'emploi. Pourtant la crise du covid 19 nous a fait connaitre quelques personnes de valeurs dont le parti est à droite, mais dont le coeur est quand même un peu à gauche.

  • Posté par Biot Philippe, mardi 14 juillet 2020, 12:34

    Les recettes publicitaires se contractent suite à la crise économique causée par l'épidémie et le confinement Dans le même temps, les publicitaires deviennent plus nombreux, avec le développement du net et avec l'arrivée de TF1. Réaction du gouvernement? Rationner l'offre de la RTBf....et subsidier RTL. Réduire les recettes publicitaires du public....et cadeau au privé. Qui comprend cette décision????

  • Posté par Tolley Michael, mardi 14 juillet 2020, 11:05

    Je lis : "Près de 50 % des recettes publicitaires réalisées par sa régie IP Belgium sont imputées à Radio H, la filiale (100 % belge, elle) qui regroupe Radio Contact et Bel RTL. Des recettes qui, donc, ne remontent pas au Luxembourg." Cette affirmation mériterait un examen approfondi : Sauf erreur, d'après leurs bilans, les sociétés COBELFRA et INADI (Radio Contact et BelRTL) auraient rémunéré le capital des actionnaires de leur maison mère luxembourgeoise (la SA CLT-UFA) pour un total avoisinant les 100 millions sur la période 2008-2017. Mais, n'étant ni comptable ni fiscaliste, j'ai peut-être mal interprété les bilans de ces sociétés disponibles sur le site de la Banque Nationale de Belgique.

  • Posté par Desmet Marc, mardi 14 juillet 2020, 17:14

    Il n'y a qu'une seule raison si RTL est de droits Luxembourgeois, l'argent et RIEN d'autre!

  • Posté par MORAN JOSE, mardi 14 juillet 2020, 6:57

    et moi je ne supporte pas RTL, organe suprême de la propagande du MR!!

Plus de commentaires

Aussi en Médias

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs