Accueil Culture Cinéma

Susanne Bier: «Qui sommes-nous pour juger?»

Oscar du meilleur film étranger avec « Revenge », la Danoise Susanne Bier approfondit sa réflexion sur la famille avec « A second chance », un conte moral dérangeant

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Installée au bord de la piscine intérieure d’un hôtel design, au cœur de Londres, Susanne Bier laisse ses interlocuteurs à distance. On se rappelle alors qu’elle s’est fait connaître pour son cinéma jouant avec les règles du Dogme. Avant son Oscar, avant de tourner aux Etats-Unis.

Pourquoi la famille vous inspire-t-elle autant ?

Elle signifie énormément pour moi, à un niveau personnel. Ensuite, elle a à voir avec l’identité, pour le meilleur et le pire. Elle permet de nous situer, de savoir qui nous sommes. Dans la société moderne, les gens qui refusent toute relation familiale sont aussi définis par cette volonté de s’en émanciper.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs