Accueil Sports Sports moteurs

Paddock: Julien Garnier, le fan numéro 1 de Jacky Ickx

Militaire à la retraite, le Sérésien gère le site « Tribute to Jacky Ickx ». Ce qui lui a valu les félicitations du pilote belge. Entre les deux hommes, une grande amitié est née.

Portrait - Temps de lecture: 2 min

Est-ce parce qu’il a dédié sa vie professionnelle à la Grande Muette ou, tout simplement, parce qu’il est de cette génération où le respect était l’un des fondements de l’éducation que Julien Garnier n’a jamais approché Jacky Ickx durant sa carrière ? Sa passion pour le pilote belge remonte pourtant à 1963 quand le Bruxellois signait des performances ahurissantes sur une modeste BMW 700 S en courses de côtes.

« Il n’y avait pas que ses résultats qui m’impressionnaient », se rappelle notre interlocuteur. « À 18 ans, Jacky Ickx dégageait déjà quelque chose de particulier. Une aura malgré son jeune âge, du charisme à revendre. »

Par la suite, du Nurburgring à Francorchamps, en passant par Zolder ou Nivelles, l’adjudant Garnier a souvent applaudi son idole sans jamais oser lui parler.

13.000 photos

Ce qui n’altère pas l’admiration de Julien pour Jacky. À l’heure de la retraite, il décide de mettre ses connaissances informatiques à la création d’un site internet dédié au champion belge.

« Très vite, ‘Tribute to Jacky Ickx’ a reçu des visites du monde entier alors qu’il est uniquement en français », explique le gardien du Temple. « Parallèlement à ce succès, environ 15.000 clics uniques par mois, beaucoup de gens me proposent des photos personnelles de notre vedette. À ce jour, j’en compte plus de 13.000 que je distille régulièrement sur le site ou sur la page Facebook du même nom. J’ai aussi récupéré les vidéos de ses six victoires au Mans. De vraies pépites qui font la joie des passionnés. »

« Je chiale comme un gosse »

Ce site lui a aussi permis de vivre, 50 ans plus tard, un moment très émouvant.

« Un jour, Khadja Nin m’envoie un mail dans lequel elle dit que son mari veut me rencontrer. Je suis persuadé que c’est une blague mais je réponds. Dans la demi-heure, Jacky m’appelle. Je suis tellement ému que je chiale comme un gosse quand il me propose de le rencontrer chez lui dans le Brabant wallon. »

Depuis, les deux hommes se voient régulièrement et passent des heures et des heures à discuter de tout et de rien.

« On parle de nos familles, de la vie en général. On refait le monde. Jamais, on n’aborde le sport automobile. Je sais que Jacky a horreur d’étaler ses souvenirs. Ce que je respecte. Par contre, il adore commenter la dernière course de MotoGP. Il est très impressionné par Marc Marquez. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Moteurs

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

F1, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb