Hub.brussels dévoile son plan de relance pour les entreprises bruxelloises

Hub.brussels dévoile son plan de relance pour les entreprises bruxelloises

Des publics ont été identifiés comme en difficulté au fort de la crise du Covid-19, notamment les femmes, les commerçants, les restaurateurs et les cafetiers. hub.brussels a décidé d’adapter son fonctionnement pour au moins les prochains mois et parle d’une ’transition’ d’après crise dont l’objectif est de «pérenniser l’entreprise bruxelloise». Il est question d’actions immédiates de relance visant les publics fragilisés par la crise et de transition économique privilégiant des productions relocalisées et décarbonées et une économie circulaire.

La directrice générale de hub.brussels, Isabelle Grippa, défend que «hub.brussels ne pouvait continuer comme avant. Avec le soutien des cabinets, hub.brussels a co-construit le recentrage de ses activités pour déployer dans des délais très courts et à moyen terme des actions ponctuelles précises de soutien aux entrepreneurs».

Mme Trachte (Ecolo) a pour sa part souligné que «cette crise a par ailleurs fait prendre conscience à de nombreuses personnes qu’il est urgent de changer la façon dont fonctionne notre économie. Il faut en effet que nos entreprises puissent prendre en considération l’impact de leurs activités sur les hommes et sur l’environnement. hub.brussels participe à ce changement de paradigme».

La stratégie de hub.brussels s’articule autour de quatre axes, à savoir l’universalité, l’accessibilité, la transition, mais aussi l’attractivité. M. Smet (one.brussels/spa) a expliqué que «hub.brussels se doit de soutenir l’attractivité de Bruxelles en suscitant l’intérêt de nouveaux investisseurs à impact positif pour les Bruxellois et en renforçant l’attractivité touristique de la Région».

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Les espaces communs du petit hôtel sont particulièrement cosy.

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Le B-Lodge, une expérience belge un peu différente de l’hôtellerie

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. LEBANON-BLAST

    Beyrouth dévastée suite à de violentes explosions

  2. Lipszyc
: «
L’activité des services de renseignement étrangers sur le territoire belge est une vraie préoccupation.
»

    Serge Lipszyc (Comité R): «Prédire l’arrivée du Covid n’était pas une mission du renseignement belge»

  3. Jean-Marc Nollet et Rajae Maoune voient «
des lacunes importantes
» dans la note des préformateurs.

    Négociations fédérales: les verts recalent la note des préformateurs Magnette et De Wever

La chronique
  • Lettre d’Europe: pour le climat, un objectif de papier mais des mesures insuffisantes en Belgique

    Comme la plupart des pays d’Europe, la Belgique connaîtra une forte baisse de ses émissions de gaz à effet de serre suite au ralentissement économique causé par la crise du Covid-19. Selon le Bureau du Plan, organisme indépendant d’intérêt public qui réalise des études et de la prospective, elles devraient plonger de 13 % entre 2019 et 2020. Mais le répit sera de courte durée : elles devraient ensuite se redresser. A tel point que, selon les experts du Plan, la baisse enregistrée entre 2019 et 2025 ne devrait être finalement que de 5 %.

    Si elle se vérifie, cette trajectoire ne permettra pas à la Belgique d’atteindre son objectif de réduction : -35 % par rapport à 2005 dans le secteur non-industriel (non-ETS, en jargon). Mais les prévisions du Plan ont ceci de particulier qu’elles sont réalisées « à politiques inchangées ». Les experts n’intègrent dans leurs calculs que les décisions prises et en...

    Lire la suite

  • Bart De Wever, la majorité flamande et la minorité francophone

    On ne les attendait guère et les verts n’ont pas déjoué les pronostics mardi soir : après une longue rencontre avec les missionnaires royaux Paul Magnette et Bart De Wever, ils ont jugé les propositions du duo « en matière de climat, d’énergie et de mobilité insuffisantes », celles visant « une fiscalité plus juste et un renouveau politique trop floues » et celles destinées à réformer l’Etat pas assez « efficaces » pour accepter de rejoindre la table de négociations fédérales....

    Lire la suite