Accueil Monde France

Emmanuel Macron: un nouveau chemin, vraiment?

Le président définit la crise exceptionnelle comme une occasion pour le pays de se réinventer. Mais il ne renie rien et peine à « vendre » son gouvernement.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

À écouter Emmanuel Macron répondre pour la première fois aux questions des journalistes lors d’un 14 Juillet ce mardi, on comprenait mieux pourquoi il ne l’avait jusqu’alors jamais fait. L’exercice comporte en soi un côté « bilan et perspectives » qui n’était pas à son avantage. Le président voulait insister sur le « nouveau chemin » qu’il propose aux Français pour la fin de son quinquennat. En d’autres mots, dessiner un avenir. Mais c’est aussi sur le passé qu’il a dû s’expliquer. Et sur les fardeaux qu’il continue de traîner.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, mardi 14 juillet 2020, 19:24

    Philippe Cornet, j'aime beaucoup votre commentaire. C'est vrai que le retour à la cérémonie de l'interview du 14/07 est un must (pas sympa à M. Macron de nous en avoir privé trois ans) en matière de "marketing politique". 9 fois sur 10 pour ne pas dire plus, le président n'a rien de bien intéressant à annoncer. En revanche, il doit abondamment défendre son action et annoncer ses renoncements ou ces tournants plus ou moins biens négociés, ou comme ici, et cela commence à ressembler à du Sarkozy, l'éternel "j'ai changé" qui ne finit par ne plus convaincre que son auteur. Macron reste un bon acteur, un bon enfumeur. Mais la com sans stickers panini dans la boite de Dash, ça ne marche qu'un temps. Pour les trois derniers quinquennats, moins de cinq ans...

  • Posté par Cornet Philippe, mardi 14 juillet 2020, 18:07

    quelle extraordinaire synthèse... Merci. Juste pour un autre éclairage, il serait intéressant de revoir et réentendre l'intervention sur le mouvement des mains (nul au départ car les mains sont nouées, un rien en traduction au milieu et enfin presque proche du chef d'orchestre à la fin avant de retomber dans le prolongement des bras quant à l'avenir) Pour ce qui concerne le ton, les modulations et la puissance de la voix osant aller jusqu'au conciliabule sur la fin, il me semble que ça suit le même schéma. Un spectacle théâtrale à emporter jusqu'à bonne date ou péremption?

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs