Accueil Société

Déconfinement: pas de panique mais un surcroît de vigilance

Les chiffres belges restent bons mais stagnent. Des foyers se déclarent en Europe… Pas de quoi s’alarmer, mais bien de redoubler de vigilance.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

C’est le retour de l’inquiétude. Après un mois de juin où le ton était devenu plus rassurant, où il était possible de penser vacances suite à la réouverture des frontières, juillet débute de façon nettement plus anxiogène. Chaque jour, de nouveaux foyers sont identifiés en Europe. On parle de potentielle seconde vague, de zones reconfinées en Catalogne, en Galice ou en Allemagne. Un code couleur avec du rouge et de l’orange est mis sur pied, pour rappeler à l’ordre le voyageur européen. Et les discours de certains experts, omniprésents depuis le début de la crise, n’ont plus rien de rassurant, Marc Van Ranst en tête.

« Ces derniers jours, il y a eu à chaque fois plus de 130 nouveaux cas », assurait le virologue flamand sur Twitter ce lundi. « Nous ne pouvons pas nous endormir car cela va dans la mauvaise direction. Une plus grande attention est plus que nécessaire. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Medina Lockhart Marcos, mercredi 15 juillet 2020, 22:02

    tres relatif cette hausse ... vu la forme de la courbe, et une realite facile a admettre que le virus ne va jamais disparaitre completement, ne peut-on pas assumer qu'on est juste sur un seuil plancher autour duquel on va osciller de nombreux mois, le temps que le virus revienne avec plus de force, peut-etre apres avoir muté. Dans ce contexte, une variation de 10% ou 20%, a la hausse ou a la baisse, n'est pas du tout significative, surtout que quelques cas sur tout le territoire suffisent a obtenir ces pourcentages.

  • Posté par PLUYMACKERS Maurice, mercredi 15 juillet 2020, 16:49

    Comment voulez-vous qu'il n'y ait pas une recrudescence de l'épidémie car, contrairement à ce qu'on veut nous faire entendre, l'auto-respect des recommandations n'est pas du tout la norme du comportement de nos cons-génères. Dans le petit monde qui est à portée de ma vue, je certifie qu'il y a plus de la moitié des personnes qui ne respectent pas le port du masque quand il est obligatoire ou qui le porte n'importe comment, "juste pour faire comme", prêt à le mettre bien en cas de contrôle peut-être. Pourtant, sur ce dernier point, il n'ont rien à craindre puisque aucune autorité n'effectue aucun contrôle. Alors permettez-moi de rire "JAUNE" en entendant notre première ministre dire qu'elle fait confiance à ses concitoyens dont elle aurait pu constater un civisme respectueux, aidez-moi à me relever, je suis tombé par terre à force de rigoler. Stupide réaction de ma part puisque je suis le seul à avoir relevé ces conduites indignes...... j'ai dû imaginer tout çà, l'âge sans doute.

  • Posté par Medina Lockhart Marcos, mercredi 15 juillet 2020, 22:05

    ben si on prend un peu de recul, faut pas croire que la propagation du virus depend de notre seule conduite ... il a sa vie le bougre ! La il est en vacances en Amerique (du Nord ou du Sud, a vous de choisir), mais nous il nous a oublies. On peu supposer qu'il va revenir, mais on peut surtout supposer qu'il ne va pas disparaitre et que le seuil actuel est normal pour un virus lambda ...

  • Posté par Marlier Jacques, mercredi 15 juillet 2020, 15:29

    Attention à l'utilisation intempestive de termes anglais qui ne font que contribuer à l'incompréhension des recommandations. Un nouveau terme risque de "polluer" la clarté des messages, à savoir les "superspread events". Il faut absolument trouver une adaptation française. Je propose à titre d'exemples: "événements super-propagateurs" ou "événements super-disséminateurs" (voire comme notre Première Ministre "événements super-infecteurs"). En anglais, event = évènement et le verbe "to spread" signifie "disséminer, propager". Je rappelle par la même occasion qu'il vaut nettement mieux utiliser 1-"dépistage", 2-"suivi des contacts (ou "traçage), 3-"foyer épidémique" (ou groupe de cas"), et enfin 4- "groupe/commission d'étude" (ou "groupe d'experts") à la place de 1-"testing", 2-"tracing, 3-"cluster" et 4-"task force".

  • Posté par Echement Marie-anne, mercredi 15 juillet 2020, 11:42

    Attention s’il faut ré confiner, j’espere Que ce sera uniquement pour les provinces infectées.En wallonie, provinces de Namur et du Luxembourg, les taux d’infection ont et sont toujours extrêmement bas.J’espere que L’on procédera comme en France et en Espagne, à savoir isoler seulement les régions à problèmes, .La balle est donc à la région wallonne de réagir intelligemment mais j’en doute!!!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs