Donald Trump décrète la fin du traitement préférentiel accordé à Hong Kong, la Chine durcit le ton

Donald Trump décrète la fin du traitement préférentiel accordé à Hong Kong, la Chine durcit le ton

Donald Trump a annoncé mardi qu’il mettait fin au régime économique préférentiel accordé par les États-Unis à Hong Kong et qu’il avait également signé une loi prévoyant des sanctions contre la répression dans le territoire chinois.

Ces mesures répondent à l’imposition par la Chine d’une loi draconienne sur la sécurité nationale. « Aujourd’hui, j’ai signé une loi et un décret pour faire rendre des comptes à la Chine en raison de sa répression de la population de Hong Kong », a déclaré le président américain lors d’une conférence de presse décousue au cours de laquelle il s’est aussi attaqué à plusieurs reprises à son adversaire démocrate Joe Biden.

La loi sur l’Autonomie de Hong Kong, approuvée à l’unanimité par le Congrès, « donne à mon administration de puissants nouveaux outils pour faire rendre des comptes aux individus et aux entités impliqués dans la répression des libertés à Hong Kong », a souligné M. Trump.

« J’ai aussi signé un décret mettant fin au traitement préférentiel pour Hong Kong », a-t-il ajouté. « Hong Kong sera traité comme la Chine : pas de privilège spécial, pas de traitement économique spécial et pas d’exportations de technologies sensibles », a-t-il dit.

La Chine riposte

La Chine a menacé mercredi les États-Unis de représailles après la promulgation par le président américain Donald Trump de sanctions contre le traitement par Pékin du territoire chinois autonome de Hong Kong.

« Afin de sauvegarder ses intérêts légitimes, la Chine apportera la réponse nécessaire et imposera des sanctions aux personnes et aux entités américaines concernées », a indiqué le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous