Le Real Madrid va-t-il faire preuve de patience avec Eden Hazard?

Eden Hazard
Eden Hazard - Photo News

Quinze matches de championnat à l’actif et un seul but au compteur. Les supporters belges et du Real Madrid sont déçus. Eden Hazard n’a pas apporté ce que l’on attendait de lui au moment de son arrivée l’été dernier. Débarqué pour une indemnité de transfert estimée à 100 millions d’Euros, le Diable rouge n’a pas convaincu pour sa première saison. La faute principalement aux blessures qui l’ont empêché de progresser sereinement mais pas seulement.

Une arrivée en ‘surpoids’ qui a fait grincer des dents

Avant même les blessures, l’aventure de Hazard n’avait pas commencé sous les meilleurs auspices. Attendu par le challenge le plus important de sa carrière, son rêve de gosse, le nouveau nº7 des Merengues s’est présenté avec quelques kilos en trop. Un léger surpoids qui a fait les choux gras de la presse espagnole et internationale mais qui a fait grimacer les Madrilènes.

Pas au mieux de sa forme et ralenti par des problèmes musculaires, il a mis de longues semaines avant de retrouver un niveau proche de celui qu’on avait pu admirer à Chelsea.

Statistiques peu flatteuses et blessures

Il a donc fallu attendre le 5 octobre et le match des Blancos face à Grenade pour voir Eden Hazard briller pour la première fois avec une première passe décisive et un premier but sur la saison.

S’il a délivré cinq autres assists en Liga depuis lors, le capitaine des Diables rouges n’est plus parvenu à marquer. Dans une bonne dynamique sans être transcendant, il a perdu l’occasion de prendre confiance en phase de poules de Ligue des Champions (26 novembre) après ce désormais célèbre duel musclé avec Thomas Meunier qui l’a privé de compétition pendant plus de deux mois.

De retour mi-février, Hazard n’a plus vraiment eu le temps de se remettre dans le bain puisqu’il n’a joué que deux matches avant de se reblesser au péroné. Une blessure qui n’aura finalement eu trop de conséquences en termes de matches manqués en raison de l’interruption du championnat due à la pandémie.

Blessures ou pas, le Real Madrid est forcé de constater que son nº7 n’a joué que 15 matches en Liga cette saison pour un total d’à peine 1024 minutes. Des statitiques qui détonnent quand on les compare à celles de l’ancien n°7 de Merengues Cristiano Ronaldo dont l’ombre est toujours encombrante du côté du stade Santiago Bernabeu.

Le Real marche très bien sans lui

Souvent privé du joueur censé lui donner un coup de boost pour cette nouvelle saison, le Real Madrid s’est rendu compte que le Diable rouge n’était pas indispensable. S’ils ont tiré la langue et manqué de constance en début de championnat, les hommes de Zinedine Zidane ont trouvé leur vitesse de croisière au fil des mois avant d’assommer la concurrence à la reprise des hostilités en juin.

Désormais à un pas du titre, le Real Madrid a enchaîné neuf victoires consécutives. Hazard a participé activement à quatre d’entre elles mais n’a vraisemblablement pas manqué aux Merengues lors des quatre derniers matches où il n’a joué que huit minutes.

Zidane reconnaît une « situation compliquée », Martinez se veut rassurant

Concentré sur la course au titre, Zinedine Zidane a préféré ne prendre aucun risque face aux gênes à la cheville ressenties par son joueur. Le Français l’a laissé au repos ces dernières semaines et avancé la carte de la prudence mais n’a pu s’empêcher de reconnaître que la situation du Diable rouge était particulière.

« C’est une situation compliquée », a-t-il avoué en conférence de presse lundi soir. « Eden doit être très bien pour pouvoir jouer. Il va mieux et j’espère qu’il sera à 100 % jeudi pour aider l’équipe lors des deux derniers matches de championnat. C’est ce qu’il souhaite », a-t-il ajouté en montrant un certain optimisme qui ne serait pas partagé par l’ensemble de la maison madrilène.

Roberto Martinez s’est lui aussi invité au débat en volant à la rescousse de son capitaine dans les colonnes de Marca mardi.

« Eden vit la saison la plus compliquée de sa carrière. Il n’a jamais loupé autant de rencontres, a expliqué le sélectionneur. Mais il a tout de même montré au Real qu’il avait le potentiel pour faire partie de l’avenir de ce grand club et lui apporter de nombreux succès. On ne peut pas parler de saison noire car le fait que la Liga a été retardée est un avantage. En effet, il a pu et peut encore rejouer avant la fin de cette saison. Le projet du Real peut se poursuivre avec lui. »

Il faut faire preuve de patience avec Hazard, Courtois peut en témoigner

Tout n’est qu’une question de temps donc pour notre sélectionneur national, convaincu qu’Hazard va imposer sa griffe dans ce club légendaire.

La saison de Thibaut Courtois est d’ailleurs un bel exemple du fait qu’il ne faut pas tirer de conclusions trop hâtives. Débarrassé de l’encombrante concurrence de Keylor Navas, le portier des Diables rouges avait essuyé les critiques virulentes du milieu madrilène en début d’année. Menacé par Alphonse Areola, il a finalement su rester fort mentalement et enchaîner les clean sheet pour finalement devenir un des hommes du titre en cette fin de saison.

La patience est donc le maître mot dans la situation qui nous occupe. Avec les autres talents qu’il a à disposition, Zidane peut d’ailleurs se permettre d’attendre l’éclosion tardive de l’Eden version espagnole.

Mais pour ne pas être sous pression en début de saison prochaine, Hazard devra répondre présent en cette fin de saison. Que ce soit lors de ces deux derniers matches de championnat ou dans quelques semaines à l’occasion du rendez-vous des ‘Merengues’ en huitième de finale retour de Ligue des Champions.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous