Accueil Belgique Politique

Le PS prêt à discuter avec la N-VA? Le président du CD&V parle d’une «ouverture intéressante»

Si Paul Magnette s’est dit prêt à discuter, le discours des socialistes n’a pas fondamentalement changé.

Temps de lecture: 3 min

Le président du CD&V, Joachim Coens, a qualifié mercredi « d’ouverture intéressante » la sortie de la veille de son homologue socialiste francophone, Paul Magnette. Ce dernier a clarifié sur LN24 : « On peut envisager de gouverner avec la N-VA. Ce qui compte, c’est le contenu ». C’est « positif », a jugé Joachim Coens au micro de Radio 1 (VRT) dans l’émission De Ochtend. Il indique souhaiter davantage de clarté d’ici à la Fête nationale (le 21 juillet, soit mardi prochain).

Où en est l’Arizona ?

Les présidents des trois partis du gouvernement minoritaire actuel (CD&V, Open Vld et MR) ont dernièrement pris de leur propre initiative le rôle d’explorateurs d’une potentielle future nouvelle coalition gouvernementale. La piste « Arizona » est leur première exploration, qui ajouterait au trio le SP.A, le cdH et la N-VA, premier parti de Flandre.

« Nous regardons ce qui est possible, sur base de la note de Paul Magnette et Conner Rousseau », les deux présidents socialistes qui avaient précédemment plaidé pour une « tripartite classique » minoritaire (socialistes, libéraux, chrétiens-démocrates), affirme Joachim Coens mercredi. Il en ressortait qu’une coalition incluant PS et N-VA ne semble pas possible, « mais si le PS revient là-dessus, c’est une ouverture intéressante », interprète-t-il.

À lire aussi La loi IVG suscite un vif débat chez les médecins et soignants

Le président du CD&V répète par ailleurs un slogan connu du côté des chrétiens-démocrates flamands : les plus grands partis des deux groupes linguistiques, soit le PS et la N-VA, sont importants et portent une certaine responsabilité. Le CD&V avait entre autres longtemps été accusé de bloquer les négociations en restant « scotché » à la N-VA, que certains se voyaient bien laisser de côté parmi les francophones.

Une piste pour la fête nationale ?

Joachim Coens attend donc de savoir précisément quelle est l’« ouverture » du PS. « On pourrait peut-être avoir d’ici au 21 juillet une vision de comment on doit avancer ».

Si Paul Magnette s’est dit prêt à discuter, le discours des socialistes n’a pas fondamentalement changé. Le Carolo a ainsi clairement indiqué qu’il n’était pas question pour son parti de poursuivre une politique « suédoise ». Une position que comprend Joachim Coens. « Il n’est plus question aujourd’hui d’une gestion suédoise. La situation est différente », commente-t-il. Les chrétiens-démocrates flamands, qui y prenaient pourtant part, souhaitent aussi « corriger » le tir, après la crise du coronavirus, affirme-t-il.

À lire aussi Loi avortement: pourquoi le report à la rentrée est plus que probable

Quant à la loi sur l’avortement, à laquelle le CD&V est farouchement opposé, Joachim Coens confirme que des amendements sont encore à attendre, de manière à retarder le vote en séance plénière. « Nous voulons sortir de la polarisation et l’emmener tranquillement au-delà de l’été. Il n’y a pas d’urgence ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Biot Philippe, mercredi 15 juillet 2020, 13:03

    C'est incroyable: Paul vient à peine de libérer la parole que des spécialistes décident de le conseiller. Il est peut-être utile de préciser que rien n'est encore décidé, qu'il s'agit de fixer un programme et un agenda commun à une dizaine de partis....puis, si accord il y a, de partager les responsabilités. Le chemin est encore très long. Il ne faut pas qu'il avorte.

  • Posté par Theys Jos, mercredi 15 juillet 2020, 18:14

    Paul se rend compte que son chemin longe le gouffre budgettair de sa communauté.

  • Posté par Nivaille , mercredi 15 juillet 2020, 12:57

    La FGTB (PTB) de Bodson et Solidaris de Labille sont les ennemis du PS de Monsieur Magnette !!!

  • Posté par Ach Mes, mercredi 15 juillet 2020, 12:30

    Niveau contenu il y'a plus à trouver en commun avec le VB que la NVA, il suffit de revoir le commentaire de Jambon pour comprendre que la préparation de l'après Belgique et tojours la priorité, vidé le federal de son contenu, donner quelque milliards en francophones et en 2024 il annonce la fin de la recré.... à part un miracle où tout revient en arrière avec un pays unifié bilingue sans régions ni communautés il n'y a pas d'autres solutions qu’accepter la séparation et utiliser l'argent VL pour construire la Wallonie et Bxl avec les brabant VL comme zone économique libre et bilingue

  • Posté par Cedric Fayt, mercredi 15 juillet 2020, 12:00

    Simple manoeuvre politicienne visant à faire hésiter SP-A et CD&V quant à se lancer dans une éventuelle Arizona (sans jugement quant à l'opportunité d'une telle coallition) en faisant croire qu'un accord PS - NV-A est envisgeable (même s'il n'en est probablement rien) ... encore quelques semaines de plus à tourner en rond ...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

120 élues se mobilisent pour un #Metoo politique belge

Des femmes élues de tous partis, collaboratrices, attachées parlementaires et militantes gravitant autour et dans les milieux politiques, appellent le monde politique à prendre ses responsabilités face aux violences sexistes, sexuelles et psychologiques exercées par des mandataires publics ou apparentés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une