Accueil Belgique Politique

Sophie Wilmès : «L’épidémie reprend des forces» (vidéo)

La Belgique ne passe pas en phase 5 de déconfinement.

Temps de lecture: 3 min

Sophie Wilmès s’est exprimée lors d’une conférence de presse après le Conseil national de sécurité de ce matin. Port du masque, bulle de contacts sociaux, vie noctures : les règles restent inchangées d'ici une nouvelle évaluation la semaine prochaine.

La Première ministre a commencé par revenir sur l’obligation du port du masque dans une série de lieux publics depuis le 11 juillet. « Le masque est devenu un outil dans notre vie de tous les jours» a-t-elle ajouté. « Les personnes qui ne respectent pas cette obligation s’exposent à des sanctions. » Sophie Wilmès a rappelé également les six règles d’or. « Le masque est une protection supplémentaire, mais je le rappelle  : il ne se suffit pas à lui-même.»

Pas de feu vert pour la phase 5 du déconfinement

Sur la phase 5 du déconfinement, Sophie Wilmès a expliqué que « nous constatons depuis le début du mois de juillet un rebond du virus. Les chiffres ont augmenté de 8%. Le GEES dit que le chiffre de reproduction du virus est repassé au-dessus du 1. L’épidémie reprend des forces, ce n’est pas bon. Jeudi prochain le 23 juillet, nous allons voir si la situation nous permet d’évoluer. »

« Ce n'est donc que la semaine prochaine que les autorités donneront leur feu vert ou non au début de la phase 5 du déconfinement. Pour le moment, il n'y a aucun changement. En ce qui concerne les contacts personnels, nous restons donc toujours sur la règle de 15 contacts, par semaine » a-t-elle précisé. Une évaluation se fera également à nouveau jeudi prochain tout comme pour les retours de vacances.

Le secteur de la nuit et de l’évènementiel doit encore attendre

« Nous continuerons cependant le travail ces prochains jours. C’est important pour les secteurs qui sont encore à l’arrêt et qui attendent des perspectives, a ajouté la Première ministre. Cela concerne, par exemple, la reprise des activités de la vie nocturne qui reste très sensible sur le plan sanitaire. En effet, ces activités sont considérées comme étant – ce qu’on appelle - des «’Superspeader Events’, c’est-à-dire des événements « superinfecteurs » pour reprendre les termes épidémiologiques. »

La Première ministre a estimé que ce n'est qu'au moment où la situation sanitaire serait réellement stabilisée qu'une reprise de ce secteur pourrait être envisagé.

Préparation à une seconde vague

Sophie Wilmès ajoute aussi que la Belgique se prépare à une potentielle nouvelle vague : « Enl’espace de quelques mois, nous avons acquis une expertise impressionnante en matière de règles sanitaires et ce, en travaillant avec le monde médical et scientifique. Nous avons nos forces et nous avons découvert nos faiblesses. Nous essayons d’améliorer nos faiblesses. Par millions d'habitants, notre volonté est de maintenir notre capacité de testing entre 30.000 et 40.000 tests journaliers pour septembre et l'élargir encore au mois d'octobre. »

Au sujet de la possibilité de reconfiner localement, Sophie Wilmès explique que pour l’instant « il n'y a pas de raison d'exclure des reconfinements locaux. Avant même ce jour-ci, quand il y a eu des recrudescences dans certaines communautés, comme les écoles, elles ont été fermées. Mais nous n'en sommes par encore là. »

Enfin, Sophie Wilmès est revenue sur la stratégie mise en place. « Notre politique de testing nous vaut déjà d’être dans le top 10 mondial des pays qui ont testé le plus par millions d’habitants », a-t-elle détaillé. » Notre volonté est de maintenir notre capacité de testing entre 30.000 et 45.000 tests journaliers pour septembre et l’élargir encore pour le mois d’octobre. Nous avons aussi affiné le plan d'urgence dans les hôpitaux, et les régions continuent à parfaire leur stratégie d’intervention en cas de foyers épidémiologiques, notamment via des unités mobiles prêtes à intervernir très rapidement.»

La Première ministre a estimé que d'ici fin août, la Belgique sera en possession de 200 millions de masques chirurgicaux, 33 millions de masques de type-FFP2 et de 5 millions de masques en tissu.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

37 Commentaires

  • Posté par Doffiny Jean-pierre, mercredi 15 juillet 2020, 16:45

    Surtout, surtout, ne pas céder aux chants mortifères des sirènes du laisser-aller !

  • Posté par Catherine DECUYPER, mercredi 15 juillet 2020, 16:36

    "Nous constatons depuis le début du mois de juillet un rebond du virus. Les chiffres ont augmenté de 8%. Le GEES dit que le chiffre de reproduction du virus est repassé au-dessus du 1. L’épidémie reprend des forces, ce n’est pas bon." Soit une augmentation de quasi une personne sur 10. Négligeable? Selon le virologue Marc Van Ranst, une deuxième vague de coronavirus en Belgique est inévitable, «et ce sera notre faute à tous», "il faut se réveiller ». J'espère que vous n'exercez pas une profession en contact avec le public, notamment en contact physique avec des personnes âgées ou présentant des problèmes de santé .

  • Posté par Brosteaux Sidney, mercredi 15 juillet 2020, 14:49

    Le masque est devenu un outil de notre vie dans une ambiance de mortuaire. Les raisons actuelles sont trop légères pour imposer un changement pareil de la vie en société.

  • Posté par Catherine DECUYPER, mercredi 15 juillet 2020, 16:46

    *postée

  • Posté par Catherine DECUYPER, mercredi 15 juillet 2020, 16:44

    Voir ma réponse ci-dessus, je l'ai poster au mauvais endroit. Aussi, regardez autour de vous comment les gens respectent actuellement la distanciation dans leur vie quotidienne. Alors en vacances......

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs