Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Moscou 1980: quand la politique dictait la loi des Jeux olympiques

Toute une génération d’athlètes a été sacrifiée à l’instigation de Jimmy Carter, il y a 40 ans, à l’aube des Jeux de Moscou. Retour sur l’une des périodes les plus sombres du mouvement olympique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 8 min

Mercredi 23 janvier 1980, Washington DC. A un an de la fin de son mandat de président des Etats-Unis – dont il ne sait pas encore qu’il sera son premier et dernier –, Jimmy Carter monte à la tribune du Capitole devant le Congrès et le Sénat réunis pour son discours sur l’Etat de l’Union. L’heure est grave et l’ambiance est tendue. En Iran, 52 Américains sont détenus en otages depuis plus de deux mois à l’ambassade US à Téhéran par des étudiants qui exigent qu’on leur livre le chah, qui a fui le pays juste avant le retour de l’ayatollah Khomeiny, alors qu’en Afghanistan, les troupes soviétiques ont décidé d’envahir le pays fin décembre 1979. « Une agression dont l’URSS doit payer le prix », a-t-il déjà dit en imposant des sanctions économiques.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 16 juillet 2020, 9:18

    Comme si ce n était pas toujours le cas

Aussi en Jeux olympiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs