Une prothèse pour Elia, jeune sportive amputée suite au coronavirus

Une prothèse pour Elia, jeune sportive amputée suite au coronavirus

Jeune, sportive, volontaire, rien ne prédisposait Elia à être l’un des tout premiers cas belges de Covid. C’est son cœur, ses membres que le virus a frappés. Aujourd’hui, elle vit, elle WhatsAppe, elle marche. Elle rêve à nouveau de basket, écrivait-on dans Le Soir le 15 mai.

Deux mois plus tard, à la mi-juillet, après avoir été amputée en-dessous du genou, la sportive de 18 ans s’est exprimée au micro de la RTBF.

« Quand je me suis réveillée, on a dû m’expliquer tout ce qu’il m’était arrivé. Quand je suis entrée à l’hôpital, il n’y avait que quatre personnes touchées. Et quand je me suis réveillée, il y en avait 4.000. Je n’ai pas connu le confinement, ni les gestes barrières mis en place. J’ai été hospitalisée le premier jour du confinement. À mon réveil, je pensais qu’on était le 19 mars mais on était déjà le 15 avril ! Il a fallu que mon cerveau assimile que le Covid s’était attaqué à mon cœur et non pas à mes poumons », explique-t-elle.

Le 27 avril, elle apprend que l’un de ses pieds a été partiellement amputé. L’intervention était vitale.

Aujourd’hui, elle rêve de retourner sur les terrains de basket, pour cela son ami Zakaria lance un crowdfunding afin de pouvoir financer une prothèse qui lui permettrait que son amie puisse atteindre son rêve.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous