Accueil Économie Mobilité

Près d’un Belge sur deux prévoit d’éviter les transports publics dans les prochains mois

La crise du coronavirus risque d’impacter encore longtemps les transports publics.

Temps de lecture: 2 min

Quelque 43 % des Belges prévoient de limiter leur utilisation des transports publics au cours des trois prochains mois, en raison de la pandémie de coronavirus, ressort-il jeudi d’un rapport de Deloitte Global. Par ailleurs, 73 % des organisations de l’écosystème belge de la mobilité craignent que l’insécurité dans les transports ne perdure pendant deux ou trois ans et 63 % pensent que cela entraînera une diminution de l’utilisation des transports pendant cette même période, indique une étude de Deloitte Belgique.

« Avec un fonctionnement des transports publics à capacité réduite, il y a un risque que cela ne conduise à un transfert modal vers la voiture », avance Deloitte.

À lire aussi La crise du Covid-19 a fait perdre 445 millions aux chemins de fer

Selon l’entreprise, les opérateurs de transport public (OTP) jouent un rôle crucial dans la stratégie de relance économique. « Les OTP doivent continuer à surveiller de près cette situation et prendre des mesures pour garantir la confiance et la sécurité des consommateurs », estime-t-elle. Il est également important qu’ils accélèrent la numérisation, notamment avec des applications pour contrôler l’occupation en temps réel ou encore avec des paiements sans contact, ajoute-t-elle.

En effet, sept organisations sur dix de l’écosystème de la mobilité ont l’intention d’investir encore davantage dans la numérisation que ce qu’elles prévoyaient initialement.

À lire aussi SNCB: le coronavirus rallonge le retard des nouvelles voitures M7

Par ailleurs, 95 % des Belges interrogés pensent que l’utilisation des vélos et des trottinettes personnels augmentera à l’avenir. Cependant, trois Belges sur quatre comptent sur le gouvernement pour investir davantage dans les infrastructures cyclables, selon VIAS. Cette demande est appuyée par 9 organisations de mobilité sur 10.

Deux organisations de mobilité sur trois sont favorables au passage à une taxe d’utilisation des véhicules, afin d’encourager des choix de transports responsables.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Pochet Bernard, samedi 18 juillet 2020, 14:32

    Faut être courageux ou n'avoir pas le choix pour le prendre le train ou le bus même avec un masque. C'est bien mieux en voiture, pas de masque, securails ou de rambo à la tec, et en plus c'est bien plus propre et moins risqué pour la santé.

  • Posté par Propronet Juste, jeudi 16 juillet 2020, 8:07

    Ils évitent les transports publics mais vont s'entasser dans les bars, restaurants et sur les plages.

  • Posté par Propronet Juste, jeudi 16 juillet 2020, 8:04

    Les trains désertés arriveront-ils à l'heure ?

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb