Emmanuel André: «Les chiffres de Sciensano ne sont pas suffisamment précis pour suivre l’évolution rapide de l’épidémie»

La courbe des nouvelles infections au coronavirus continue son ascension en Belgique. Durant la période du 6 au 12 juillet, le nombre de cas confirmés a augmenté de 12 % par rapport à la semaine précédente, avec en moyenne 99,7 nouvelles infections journalières, a indiqué jeudi le SPF Santé publique sur base des statistiques de l’Institut de santé publique Sciensano. Les admissions à l’hôpital et les décès continuent, quant à eux, de diminuer.

Selon Emmanuel André, virologue et ancien porte-parole interfédéral, il est temps de changer de méthode de comptage afin de gérer plus rapidement et plus localement un rebond de coronavirus. Il a exprimé son inquiétude dans un tweet ce jeudi matin.

« Les chiffres lissés dans le temps et l’espace par Sciensano ne sont pas suffisamment précis pour suivre l’évolution rapide de l’épidémie dans plusieurs zones du pays. Il est plus que temps de changer de mode de surveillance pour éviter un phénomène de caisses de résonance », estime l’expert.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous