Accueil Société

Emmanuel André: «Les chiffres de Sciensano ne sont pas suffisamment précis pour suivre l’évolution rapide de l’épidémie»

Sur Twitter, l’ancien porte-parole interfédéral se montre critique envers la façon dont la Belgique surveille l’épidémie de coronavirus, alors que les contaminations continuent de grimper ces derniers jours.

Temps de lecture: 1 min

La courbe des nouvelles infections au coronavirus continue son ascension en Belgique. Durant la période du 6 au 12 juillet, le nombre de cas confirmés a augmenté de 12 % par rapport à la semaine précédente, avec en moyenne 99,7 nouvelles infections journalières, a indiqué jeudi le SPF Santé publique sur base des statistiques de l’Institut de santé publique Sciensano. Les admissions à l’hôpital et les décès continuent, quant à eux, de diminuer.

À lire aussi Coronavirus: aperçoit-on une seconde vague?

Selon Emmanuel André, virologue et ancien porte-parole interfédéral, il est temps de changer de méthode de comptage afin de gérer plus rapidement et plus localement un rebond de coronavirus. Il a exprimé son inquiétude dans un tweet ce jeudi matin.

« Les chiffres lissés dans le temps et l’espace par Sciensano ne sont pas suffisamment précis pour suivre l’évolution rapide de l’épidémie dans plusieurs zones du pays. Il est plus que temps de changer de mode de surveillance pour éviter un phénomène de caisses de résonance », estime l’expert.

À lire aussi Y a-t-il une hausse des contaminations?

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Wustefeld , jeudi 16 juillet 2020, 17:11

    Les chiffres actualisés et analysés quotidiennement, par communes, par arrondissements, par provinces et par régions sont mis en ligne par la Vrije Universiteit Brussel, depuis la mi-juin à l'adresse coronafacts.be . En français et en néerlandais. Bonne lecture pour ceux que cela intéresse.

  • Posté par Biot Philippe, jeudi 16 juillet 2020, 15:12

    Il est question de reconfinement, par province. C'est une catastrophe pour les provinces concernées: nombre de malades, nombre d'hospitalisations, nombre de décès......et activité économique à l'arrêt. Des gouverneurs de province rouspètent. Ils souhaiteraient limiter l'éventuel reconfinement aux "localités/régions" particulièrement impactées par le rebond. dans la province. Je pense que M. André voudrait déjà maintenant mieux localiser les endroits dangereux et agir (je ne sais pas comment) sur ces endroits....immédiatement.

  • Posté par Sajfert Juraj, jeudi 16 juillet 2020, 14:27

    Encore une fois il se plaint....

  • Posté par Bauduin Dominique, jeudi 16 juillet 2020, 14:13

    Il y a t'il plus de cas d'infection parcequ'on fait plus de mesures au bon endroit? Ces cas sont-ils asymptomatiques? La bonne nouvelle c'est qu'il y a moins d'admission dans les hôpitaux et moins de décès. Une majorité des lits COVID sont vides! Il faudrait donner ces chiffres de nombres de cas d'infections en regard (et aussi en pourcent) du nombre de test faits et où, ce serait un minimum. Celà permettrait une comparaison de l'augmentation des cas à un certain endroit etc... Actuellement, ce sont des chiffres sans valeurs et qui font peur à tort. Pourquoi les virologues cherchent toujours à faire peur? Par sensation? Pour leur Ego? Ils devraient concentrer leurs efforts à chercher des thérapies efficaces et si possible un vaccins.

  • Posté par Wolf Charles, jeudi 16 juillet 2020, 12:36

    On recommence à vouloir paniquer la population... et cela marche ! Incroyable. Alors qu’on ne meurt plus bcp du Covid en Belgique. Notre économie souffre déjà le martyre.. et ben on continue.. Et Van Ranst qui ne trouve plus que des menaces de l’extreme Droite pour qu’on parle de lui.. pathétique...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko