Accueil Opinions Cartes blanches

«Le gouvernement fédéral va-t-il priver la société de l’expertise reconnue des fédérations environnementales?

La ministre fédérale de l’Environnement et du Développement durable Marie-Christine Marghem gèle la procédure de reconnaissance des coupoles environnementales. Ce n’est pas acceptable, clament les auteurs dans cette lettre ouverte à Sophie Wilmès.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Madame la Première Ministre

En décembre 2019, nos quatre fédérations environnementales belges (Inter-Environnement Wallonie, Bond Beter Leefmilieu, BRAL et Inter-Environnement Bruxelles) ont appris de Madame la Ministre Marghem que leur financement fédéral pour l’année écoulée ne serait pas octroyé, alors que l’ensemble des activités prévues avaient été réalisées.

Une année de travail intense au service des questions environnementales et climatiques, menée d’ailleurs en bonne collaboration avec la Ministre elle-même et le SPF Environnement, se voyait ainsi sanctionnée par la perte sèche du subside pourtant dûment budgété.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs