Accueil Société

L’obésité, même légère, augmente le risque de décès par Covid-19

Une étude montre que tout degré d’obésité est associé à une forme grave de la maladie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

On sait déjà que la gravité de la Covid-19 est accrue chez les patients souffrant d’obésité sévère mais il semblerait aujourd’hui que les personnes présentant une obésité modérée sont également à compter parmi les populations vulnérables.

Selon une étude publiée dans l’European Journal of Endocrinology, l’IMC supérieur à 30 est associé à un risque significativement plus élevé d’insuffisance respiratoire, d’admission en soins intensifs et de décès chez les patients Covid-19, indépendamment de l’âge, du sexe et d’autres maladies associées.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs