Accueil Belgique Politique

Groen présidera la Commission d’enquête parlementaire sur la colonisation

C’est le député Wouter de Vriendt qui s’acquittera de cette tâche, qui s’annonce difficile.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 1 min

Avec une journée de retard et de longs débats en coulisses, où on a vu les porte-paroles des associations de la diaspora s’opposer à la présence de représentants du musée de Tervuren, et cela en dépit de leur compétence scientifique, la commission Vérité et réconciliation portant sur la colonisation du Congo et la tutelle belge au Rwanda et au Burundi a finalement vu le jour. Son président est Wouter de Vriendt, (Groen), le vice président est Christophe Lacroix et à l’heure d’envoyer ces lignes, le choix du rapporteur faisait encore l’objet d’âpres débats, avec la N-VA en première ligne.

La vivacité des débats, à ce stade préliminaire, laisse augurer de la difficulté de la tâche qui suivra. En effet, il ne s’agissait que de choisir une vingtaine d’experts qui allaient travailler jusqu’à la rentrée parlementaire afin que dès octobre les députés membres de la commission entament les travaux proprement dits et examinent l’histoire des trois pays d’Afrique centrale qui furent placés sous la responsabilité de la Belgique depuis 1885 dans le cas du Congo et depuis la fin de la première guerre mondiale dans le cas du Rwanda et du Burundi.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, vendredi 17 juillet 2020, 13:38

    Cette auto-flagellation est grotesque, car il est insensé de vouloir juger le passé avec la morale d'aujourd'hui. De plus, les accusations portées sur le comportement colonial de la Belgique sont pour la plupart fausses ou fortement exagérées. Mais c'est à la mode et il n'est donc pas étonnant que tout ce qui se sent un peu rouge (ou verdâtre) s'y précipite.

  • Posté par Kummert David, dimanche 19 juillet 2020, 9:02

    La connaissance de l'histoire implique nécessairement une forme de relecture. C'est ça ou rester bêtement en admiration devant les grands hommes des livres d'histoire, comme des moutons. Si on veut savoir ce qu'il y avait de bon dans l'œuvre de nos prédécesseurs, il faut aussi être prêt à voir ce qui est moins joli...

  • Posté par DENAUW JEAN-LUC, vendredi 17 juillet 2020, 11:55

    D'emblée le ton est donné. Le président est licencié en sciences politiques et le vice-président est licencié en histoire. C'est une version moderne du jeu cherchez les sept erreurs. A l’heure actuelle, des situations préoccupantes sont bien plus importantes a gérées qu’une commission sur le passé colonial de la Belgique. Mais on cherche surtout à se positionner pour d’éventuelles prochaines élections.

  • Posté par DENAUW JEAN-LUC, vendredi 17 juillet 2020, 11:53

    D'emblée le ton est donné. Le président est licencié en sciences politiques et le vice-président est licencié en histoire. C'est une nouvelle moderne du jeu cherchez les sept erreurs. A l’heure actuelle, des situations préoccupantes sont bien plus importantes a gérées qu’une commission sur le passé colonial de la Belgique. Mais on cherche surtout à se positionner pour d’éventuelles prochaines élections.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, vendredi 17 juillet 2020, 10:53

    Pourquoi pas une commission sur le "génocide" de la Terreur pendant la révolution française ?...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Info « Le Soir » Voyages du parlement wallon: les dépenses somptuaires de Marcourt et du greffier

Du 11 au 15 novembre 2021, les deux hommes se sont rendus à l’exposition universelle de Dubaï. Vol en classe business contraire au règlement wallon, hôtel à 542 euros la nuit, guide à plus de 3.000 euros, le coût total du voyage est estimé à 19.000 euros d’après les documents obtenus par « Le Soir ». Et c’est loin d’être le seul voyage...

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une