Accueil Culture Scènes

Le destin exceptionnel de Zizi, l’impératrice

La légende du music-hall, muse du chorégraphe Roland Petit et interprète des chansons de Gainsbourg ou de Ferrat, a rangé ses chaussons et son « truc en plumes ». Zizi Jeanmaire est décédée à l’âge de 96 ans.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

C’est la Lady Gaga des années 1950. Une vraie star, unique en son genre, capable de métamorphoses de folie, une bête de scène chantant, dansant, jouant la comédie, qu’Hollywood et Broadway ont cherché à accaparer mais qui est toujours rentrée à Paris. Se construire une carrière sur un prénom idiot, il fallait être drôlement douée pour y arriver. En dix mots, voilà pourquoi Zizi a marqué le XXe siècle de son empreinte indélébile.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs