Accueil Société

Antarctique: une saison sans Alain Hubert et sans histoire

L’équipe belge qui a passé l’été austral en Antarctique est de retour en Belgique. C’est la première fois qu’Alain Hubert ne dirigeait pas la mission. Pour l’occasion, elle était placée sous les ordres d’une Italienne : Chiara Montanari.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

F antastique mais un peu surréaliste ! » Chiara Montanari est tout sourire. Rentrée d’Antarctique où elle a dirigé la mission belge dans la station polaire pendant trois mois et demi, elle fait escale à Bruxelles pour un « débriefing » plus que satisfaisant. Pas de bobo, pas d’accidents, les six projets scientifiques menés à bon port, la station opérationnelle et auscultée pour l’avenir. Mais un séjour « surréaliste » quand même, marqué par le pillage d’une partie du matériel en tout début de saison, sa restitution partielle ensuite, et deux courtes rencontres avec Alain Hubert dont la Fondation polaire internationale (IPF) affirme toujours qu’elle est propriétaire de la station et d’une bonne partie de son matériel.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs