Accueil Monde

Vers la fin des orques en captivité aux USA

SeaWorld annonce mettre fin à son élevage d’orques. De quoi préfigurer la fin de l’ère des épaulards en captivité aux Etats-Unis.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le parc aquatique SeaWorld annonce mettre fin à son programme controversé de reproduction d’orques. Cette décision sonne comme une victoire majeure pour les associations de défense des animaux qui dénoncent, depuis des années, la détention de ces grands cétacés pour en faire des vedettes de spectacle. Finies donc les inséminations artificielles dans les parcs de San Diego, San Antonio, et Orlando. Cela implique que d’ici une bonne quarantaine d’années, il n’y aura plus d’orques en captivité aux Etats-Unis. Quoi, pas avant ? Et bien non. Contrairement au souhait d’associations de défense des animaux, les 23 orques de SeaWorld ne seront pas libérées en milieu naturel. Elles mourront là où elles sont nées : en captivité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs