Recommandations de voyages: le tour opérateur Nordic porte plainte contre l’Etat belge

Recommandations de voyages: le tour opérateur Nordic porte plainte contre l’Etat belge
AFP

Le tour opérateur Nordic, spécialisé dans les voyages en Scandinavie, porte plainte contre l’Etat belge pour « la succession de changements contradictoires des recommandations de voyages vers la Suède », annonce-t-il vendredi dans un communiqué. Ces dernières semaines, le code couleur concernant la Suède et passé du vert au rouge, puis à l’orange. Selon le tour opérateur, ce changement « chaotique » a eu des « répercussions financières énormes » sur l’entreprise.

Nordic n’entend pas contester les recommandations de voyages, mais dénonce une « une succession arbitraire et incompréhensible ».

Le 3 juin, le Conseil National de Sécurité a décidé d’ouvrir les frontières belges à partir du 15 juin, pour des voyages en Europe, la Suède incluse. Début juillet, une « quarantaine recommandée » a ensuite été annoncée au retour de Suède. En deux jours, le mot d’ordre est passé à « quarantaine obligatoire », puis à « pas de quarantaine ».

Un impact financier énorme

Les Affaires étrangères ont introduit le système de codes couleurs le 8 juillet pour catégoriser les destinations européennes. Le 10 juillet, la Suède avait le tampon vert. Le 12, le voyant est passé au rouge, ce qui équivaut à une interdiction de se rendre sur ce territoire.

Nordic avait déjà prévenu ses clients que les voyages pourraient avoir lieu, mais a immédiatement dû tout annuler et rapatrier des « centaines de personnes ». Le directeur, Maarten Raes, tombe des nues. » Avec effet immédiat, il a été interdit de se rendre en Suède, sur tout le territoire, même en Laponie suédoise, où il y a à peine un habitant par kilomètre carré. »

Trois jours plus tard, le 15 juillet, la recommandation est passée au code orange. « Tous les rapatriements et annulations ont été organisés absolument pour rien, avec tous les coûts que cela implique », fait remarquer M. Raes. Vu « l’impact financier énorme », l’entreprise a décidé d’assigner l’Etat belge en justice.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous