Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles adopte en urgence son cadre législatif «zones rouges»

Comme en Flandre et en Wallonie, les voyageurs revenant de ces zones qui ne se soumettraient pas à un test Covid et à une quarantaine risqueront une amende voire une peine de prison.

Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 2 min

Après la Flandre et la Wallonie, la Région bruxelloise a elle aussi fini par adopter sa propre ordonnance visant à rendre obligatoire le test et la quarantaine (pour une durée fixée par le Médecin-inspecteur d’hygiène, un fonctionnaire régional) pour les citoyens revenant de zones classées en rouge, afin de s’aligner sur la décision récemment prise au niveau du Conseil national de sécurité. Comme dans les deux autres Régions du pays, soucis de cohérence oblige, les citoyens concernés qui ne se soumettraient pas à ces obligations risqueront d’écoper de sanctions lourdes : une amende et/ou d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à six mois.

Voté lors de la dernière séance plénière de l’année (au cours de laquelle furent également votées la mise en place d’une commission spéciale Covid et l’approbation d’un plan de relance intermédiaire), ce texte a dû être, de l’aveu même de plusieurs représentants de la majorité, élaboré en très peu de temps. Dans l’opposition, PTB, CDH et MR ont conjointement émis de vives critiques à ce sujet, remettant notamment en cause sa clarté et sa sécurité juridique, en l’absence de sollicitation du Conseil d’État, ce qui n’a pas empêché les deux premiers partis de voter en sa faveur.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs