Accueil Société Régions Bruxelles

Parlement bruxellois: les commissions mixtes citoyens-députés ont le champs libre

Voté en séance plénière, le texte réglementaire fixant le fonctionnement de ces commission n’est pas parvenu à créer le consensus espéré.

Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 2 min

Au terme de la dernière session plénière bruxelloise de l’année (qui aura également vu le parlement acter le plan de relance bruxellois et le cadre imposant la quarantaine aux voyageurs revenant de zones classées rouges), le législateur régional a adopté le corset réglementaire fixant les modalités qui permettront, à priori l’organisation de commissions délibératives mixtes. Celles-ci rassembleront des citoyens tirées au sort (au nombre de 45) et des parlementaires (15) qui auront la responsabilité d’émettre, après débat, des recommandations aux commissions parlementaires concernées par les thématiques qui leur seront soumises. Elles pourront être convoquées jusqu’à 3 fois par an, sur initiative parlementaire ou sur toute initiative citoyenne réunissant l’adhésion de 1.000 signataires. A partir de l’automne, une plateforme en ligne permettra également aux propositions ayant préalablement rassemblées 100 signatures d’être rendues publiques. « Cela pourrait permettre d’organiser des commissions délibératives dès janvier prochain », espère Magalie Plovie (Ecolo), présidente du parlement francophone bruxellois, qui a copiloté les travaux parlementaires sur ce texte avec Rachid Madrane (PS), son homologue au parlement régional.

Ombre au tableau

Reste une ombre au tableau: le texte, discuté longuement en bureau élargi dans l’espoir de susciter le consensus le plus large possible tant au sein de la majorité que de l’opposition, n’est finalement pas parvenu à rassembler l’adhésion de tous, même du côté de la majorité. L’Open-VLD de Guy Vanhengel, qui aurait souhaité que l’anglais soit reconnu comme troisième langue d’usage de ces commissions, avait fait savoir la veille que son parti s’abstiendrait faute de l’approbation d’un amendement allant dans ce sens. Une demande qui sera finalement restée lettre morte, ce qui n’aura pas empêché le texte (soumis à l’obligation d’obtenir une majorité dans chaque groupe linguistique) d’être approuvé via une majorité alternative côté néerlandophone.  

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par DE SCHRIJVER Edgar, samedi 18 juillet 2020, 13:15

    Ah ben si, Magalie Plovie (Ecolo) et Rachid Madrane (PS) s'y mettent, c'est certain que même sans boule de cristal on connaît déjà ce qui va en sortir comme résultats. Pauvre Bruxelles...

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs