Accueil La Une Monde

Budget de l’UE: l’idée de nouvelles ressources demeure un serpent de mer

Pour sortir du débat entre contributeurs et bénéficiaires nets au budget de l’UE, le Parlement réclame une discussion sur de nouvelles recettes. Un débat resté purement académique ces dernières années.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Alors qu’une partie de la discussion entre leaders européens opposait contributeurs et bénéficiaires nets du budget européen, la pression s’accentue pour qu’ils trouvent d’autres ressources que leur propre chèque pour financer le pot commun.

A la sortie de son entrevue avec les chefs, vendredi matin, le président du Parlement européen, l’Italien David Sassoli, a rappelé une demande clé des eurodéputés : de nouvelles ressources propres, comme on les appelle. Pour l’heure, en plus des contributions directes des Etats, le budget de l’UE bénéficie d’une portion de la TVA et des droits de douane ou d’accises. Le Parlement devra valider l’accord des chefs d’Etat sur le prochain budget, rappelle-t-il depuis le début des négociations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs