Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: l’heure de Paul Magnette et Bart De Wever a sonné

Plus d’un an après les élections, PS et N-VA entament une négociation. Egbert Lachaert (Open VLD), Joachim Coens (CD&V) et Georges-Louis Bouchez (MR) ne sont pas parvenus, ce week-end, à réunir les six partis pressentis pour une coalition Arizona. Ils laissent PS et N-VA fixer les bases d’un accord de gouvernement. Ils attendent un rapport « dans quelques semaines. »

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 4 min

Plus d’un an après les élections, la voici enfin cette « vraie » négociation entre le plus grand parti francophone, le PS et son équivalent flamand, la N-VA. Dimanche soir, à quelques encablures du très symbolique 21 juillet, les trois présidents de partis qui tentaient de former une coalition, Egbert Lachaert (Open VLD), Joachim Coens (CD&V) et Georges-Louis Bouchez (MR), dits les « rois mages » ont annoncé qu’ils se donnent le temps d’observer le résultat que pourraient atteindre, ensemble, Paul Magnette et Bart De Wever, ces deux présidents jusqu’ici si irréconciliables. « Il ressort des informations recueillies que dans l’état actuel des choses, le plus grand parti du côté francophone et le plus grand parti du côté néerlandophone sont encore disposés à entamer des discussions relatives à une collaboration. Si c’est effectivement le cas, c’est une bonne chose pour la stabilité du pays et toutes les chances doivent être données à une telle discussion.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Biot Philippe, lundi 20 juillet 2020, 14:54

    "Il est demandé à la N-VA et au PS de revenir vers les trois présidents se chargeant de former un gouvernement fédéral..." Les "trois présidents" ne semlent pas avoir compris qu'ils n'ont plus la main. Si, si le PS et la N-VA arrivent à un accord, ce sont eux deux qui décideront. Ils pourraient même décider de former une majorité sans inclure le parti d'un de ces présidents.

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, lundi 20 juillet 2020, 14:20

    Pour qui sonne le glas....les libéraux !?!

  • Posté par Zondack Leon, lundi 20 juillet 2020, 16:20

    ça va toujours Dominique ? vous n'avez pas répondu à ma réponse à votre réaction précédente. Oubli ou omission volontaire ? j'ai mon idée...

  • Posté par Biot Philippe, lundi 20 juillet 2020, 13:30

    Les Rois mages attendent? Sans le SPA ils n'arriveront pas à former un gouvernement majoritaire au niveau fédéral. Puis, ce mini-gouvernement ne représenterait même pas 1/3 de l'électorat francophone. Les Rois mages nous enfument. Son seul avantage c'est que G-L B continuerait à encore monopoliser les postes ministériels francophones. Il ne manque pas d'air.. Si le PS et la N-VA ne s'entendent pas sur un accord acceptable il restera....de nouvelles élections.

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 20 juillet 2020, 13:06

    @ Jules Vandeweyer "Quoi qu'il advienne, les Wallons seront minoritaires dans le prochain gouvernement" Pas si le PS en est.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs