Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Sebastian Coe sur Moscou 1980: «Ce boycott a été une décision cataclysmique»

Le président de World Athletics a été l’une des grandes vedettes des Jeux de Moscou, où il a décroché l’or sur 1.500 m et l’argent sur 800 m au terme de deux duels avec son compatriote Steve Ovett. Une expérience qu’il n’est pas près d’oublier.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 7 min

Ce vendredi 17 juillet 2020, lors de la 136e session du Comité international olympique (CIO), Sebastian Coe a été admis comme membre de l’institution, eu égard à sa fonction de président de World Athletics, la Fédération internationale d’athlétisme. Une entrée somme toute logique dans ce cénacle pour le Britannique, âgé aujourd’hui de 63 ans, dont la vie a été balisée par les JO avec l’obtention deux titres de champion olympique sur 1.500 m et la direction opérationnelle des JO de Londres 2012.

Son entrée sur la scène olympique, c’est, à Moscou, il y a 40 ans, qu’il l’a effectuée. A l’époque, chef de file de l’athlétisme britannique en compagnie de son grand rival, Steve Ovett, un an après avoir battu, en 41 jours, trois records du monde – le 800 m, le mile et le 1.500 m –, il était l’un des grands favoris pour les titres sur 800 et 1.500 m. Il n’a rien oublié de ces Jeux si particuliers.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs