Accueil Société

Une traque longue de 126 jours

Il était d’emblée devenu « l’homme le plus recherché d’Europe ». On a cru le voir à peu près partout. On ne le trouvait nulle part. Récit d’une traque qui a pris fin, ce vendredi, à Molenbeek. Là où, somme toute, tout avait commencé.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 5 min

La traque de Salah Abdeslam aurait pu s’achever le samedi 14 novembre 2015, aux petites heures, alors que Mohamed Amri et Hamza Attou, qui l’avaient récupéré à Paris, le ramènent vers la Belgique. Ils ont emprunté des départementales, pour éviter les contrôles puis, s’étant égarés, ils ont résolu de regagner l’autoroute. Sur le chemin du retour, la Golf3 de Mohamed Amri a été contrôlée trois fois en France. Au dernier contrôle, du côté de Cambrai, Abdeslam a même donné aux gendarmes son adresse à Molenbeek. Et ils sont passés. Il est 9h10. A cette heure-là, Salah Abdeslam est déjà l’un des hommes les plus recherchés d’Europe. Il le restera durant 126 jours.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs