Accueil Société

Coronavirus: des premiers résultats encourageants pour le candidat-vaccin d’Oxford et AstraZeneca

Les premiers essais ont donné des résultats encourageants : le vaccin est sûr et induit une forte réponse immunitaire au coronavirus. Les effets secondaires qu’il provoque sont légers à modérés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Le vaccin contre le Covid-19 développé par l’université d’Oxford en partenariat avec la société pharmaceutique AstraZeneca semble être sûr et entraîne une réaction immunitaire. C’est ce que démontrent les résultats d’un essai précoce publiés ce lundi dans la revue médicale Lancet.

Les tests, qui avaient commencé en avril, ont porté sur 1.077 adultes en bonne santé âgés de 18 à 55 ans et n’ayant aucun antécédent de Covid-19. La moitié des participants a reçu le candidat-vaccin, l’autre le vaccin témoin.

L’AZD1222, ou ChAdOx1 nCoV-19 comme le désignent les chercheurs, repose sur l’utilisation d’un adénovirus (ChAdOx1) qui provoque des infections chez les chimpanzés et qui a été modifié de manière à pouvoir se développer chez l’homme. Dit autrement : c’est une version affaiblie du virus du rhume commun mais qui ne se réplique pas.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Peeters P, mardi 21 juillet 2020, 12:25

    L'infectiologue Didier Raoult est de retour. Dans un entretien accordé à Paris Match, l’ardent défenseur de l’hydroxychloroquine s’est montré extrêmement sceptique sur la recherche d’un vaccin contre le coronavirus. « Les vaccins ne sont pas toujours la bonne solution, a-t-il estimé. Trouver un vaccin pour une maladie qui n’est pas immunisante… c’est même un défi idiot. »

  • Posté par ... Jacques, mardi 21 juillet 2020, 14:35

    comment ne pas être d'accord avec lui sur ce point ? C'est évident. D'après ce que je comprends, tous les vaccins en développement sont basés sur de nouvelles techniques, qui n'ont pas fait leurs preuves. Et en plus pour contrer un virus dont on ne connaît pas tout. Le vaccin risque de plus tuer que le Covid ...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs