Accueil Société

Coronavirus: AstraZeneca espère livrer son vaccin prometteur d’ici à «la fin de l’année»

Le vaccin d’AstraZenaca, en cours de développement, a produit une réponse immunitaire importante.

Temps de lecture: 2 min

Le futur vaccin contre le Covid-19 développé par l’université d’Oxford en partenariat avec AstraZeneca sera vendu «à prix coûtant» partout dans le monde, a indiqué mardi le patron du laboratoire pharmaceutique britannique, qui espère le livrer d’ici à «la fin de l’année».

«Notre objectif, c’est d’apporter le vaccin à tout le monde, on a un objectif qui est également de le faire sans profit, c’est-à-dire qu’on va apporter le vaccin à prix coûtant à toutes les géographies du monde», a déclaré sur RTL Pascal Soriot, directeur général d’AstraZeneca. «A prix coûtant ça va être à peu près 2,5 euros à l’unité», a-t-il ajouté.

À lire aussi Coronavirus: des premiers résultats encourageants pour le candidat-vaccin d’Oxford et AstraZeneca

Le groupe américain Johnson & Johnson compte faire de même, tandis que Pfizer, Merck et Moderna ont confirmé mardi qu’ils ne vendraient pas leurs vaccins potentiels contre le coronavirus à prix coûtant, lors d’une audition au Congrès américain.

Le vaccin d’AstraZenaca, en cours de développement, a produit une réponse immunitaire importante et démontré sa sûreté pour les patient lors d’essais cliniques de phases préliminaires. Son efficacité doit être établie dans un essai de phase 3, sur un nombre de participants plus important, avant d’envisager leur commercialisation à grande échelle.

À lire aussi Coronavirus: les anti-vaccin et anti-masque passent à l’offensive

«Notre espoir, c’est d’avoir des résultats à l’automne (pour cette étude de phase 3) donc on pense qu’on pourra être en mesure de livrer du vaccin à la fin de l’année au plus tard», a indiqué M. Soriot.

«On travaille main dans la main avec les régulateurs, on échange nos données au jour le jour de façon à faire que l’évaluation se fasse très vite. On fabrique en parallèle des essais cliniques, ce qui nous permet de gagner du temps», a-t-il détaillé.

Le groupe a commencé à produire le vaccin «dans pas mal de régions» afin qu’ils soient «prêts à être utilisés si les résultats cliniques sont positifs», selon le patron d’AstraZeneca.

épidémie-santé-maladies-VACCIN-IMMUNITÉ

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par ... Jacques, mercredi 22 juillet 2020, 19:41

    Vitesse et efficacité ne font pas bon ménage !!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko