Accueil Économie Entreprises

Ce qu’il faut retenir du projet d’accord pour sauver Brussels Airlines

Le gouvernement belge et Lufthansa ont trouvé une solution pour assurer la survie financière de la compagnie belge. Un prêt de 290 millions sur six ans, conditionné au maintien des activités à Bruxelles, du nom… Les différents partenaires doivent confirmer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Ce n’est qu’un projet d’accord mais c’est déjà un projet d’accord. Qui devrait très vite être transformé en accord tout court. On en parle depuis des mois : une solution est enfin trouvée pour assurer la survie financière de la compagnie aérienne Brussels Airlines, entre son actionnaire à 100 %, Lufthansa, et celui qu’on a appelé à l’aide, le gouvernement belge. Celui-ci devait donner son accord ce mardi soir en kern. Les conseils d’administration de Brussels Airlines et de Lufthansa devront faire de même. Tout comme la Commission européenne et le Fonds de stabilisation de l’économie allemande. Ça fait des mois, maintenant, que la compagnie belge a appelé à l’aide, assurant régulièrement qu’elle ne passera pas le mois suivant si elle ne dispose pas rapidement de liquidités.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Lambotte Serge, mercredi 22 juillet 2020, 11:28

    Encore combien de sauvetages pour la compagnie aérienne Belge?

  • Posté par Ask Just, mercredi 22 juillet 2020, 10:58

    Et en cas (très probable) de faillite, que récupérera le contribuable belge?

  • Posté par Lambotte Serge, mercredi 22 juillet 2020, 11:30

    Les dettes de la Lufthansa.

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 22 juillet 2020, 8:52

    Ce qu'il faut retenir : privatisation des bénéfices et socialisation des pertes. Comme d'hab.

  • Posté par DENONNE LOUIS, mercredi 22 juillet 2020, 18:13

    Quels bénéfices ?

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs