Le Brésil est le premier pays à lancer la phase 3 des tests du vaccin chinois Coronavac

Le Brésil est le premier pays à lancer la phase 3 des tests du vaccin chinois Coronavac

Le Brésil est devenu mardi le premier pays à lancer les tests de phase III du vaccin chinois Coronavac contre le coronavirus, a annoncé à l’AFP le laboratoire Sinovac Biotech.

Une femme médecin de 27 ans a été la première de 9.000 volontaires parmi les personnels de santé qui vont recevoir au cours des trois prochains mois des injections du vaccin dans le cadre de la phase III, la dernière des essais cliniques avant l’homologation. Ces tests sont menés par l’Institut public de référence Butantan, qui doit en produire 120 millions de doses au début 2021 si les résultats sont concluants.

Les volontaires recevront deux doses du vaccin à 14 jours d’intervalle.

Plusieurs tests

Le gouverneur de l’Etat de Sao Paulo, Joao Doria, a qualifié mardi de «jour historique» le début des tests en phase finale «d’un des vaccins les plus avancés du monde», lors d’une conférence de presse à l’Hôpital des Cliniques.

Un autre vaccin est déjà en phase III de tests au Brésil depuis la fin juin, celui mis au point par l’Université d’Oxford et le laboratoire britannique AstraZeneca, le ChAdOx1 nCoV-19.

Ce vaccin britannique a présenté des résultats encourageants, générant «une forte réponse immunitaire», comme celui d’un autre projet chinois, du groupe CanSino Biologics, selon des éléments préliminaires publiés lundi par la revue médicale britannique The Lancet.

Le Brésil est un terrain propice aux tests de vaccins car la pandémie y est encore en pleine expansion et le pays dispose d’un savoir-faire reconnu mondialement en termes d’immunisation.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous