Accueil Les oubliés de la culture

Les oubliés de la culture: Marc Poncin, l’homme-orchestre de Chassepierre

Série d’été. Cet ancien mécanicien préside l’ASBL La Fête des Artistes. Tailler les haies, accueillir les VIP, guider les pompiers : il veille au grain dans l’ombre du célèbre festival des arts de la rue

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Rencontrer Marc Poncin, c’est embrasser tout un terroir. Il y a d’abord son accent, épais comme un pâté gaumais. Et puis, il y a son débit, plus rapide qu’un courant de la Semois après une averse. Mais il y a surtout son attachement viscéral au village qui l’a vu naître et qu’il n’a jamais quitté : Chassepierre. « Chespiro » (« Chassepierrois » en patois) depuis trois générations, (« au minimum ! », précise-t-il), le sexagénaire transpire sa région chérie par tous les pores.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les oubliés de la culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs