Accueil Sciences et santé

Les réseaux sociaux nous rendent-ils sadiques?

La consommation abusive de plates-formes comme Facebook et Snapchat peut influencer la personnalité des utilisateurs et les rendre cruels et manipulateurs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

La question n’est pas tant « sommes-nous accros aux réseaux sociaux » mais plutôt « à quel point ». À la terrasse d’un café, dans la file au ciné, on scrolle… Dans le métro, en cachette au boulot et même devant Netflix, on scrolle, on like, on tchate. On scrolle à s’en retourner les yeux.

Ce lien qui nous unit aux réseaux sociaux pour le meilleur et (surtout ?) pour le pire est-il indéfectible ? Sommes-nous capables de prendre nos distances avec ces plates-formes qui rythment notre quotidien ? Difficilement, répond une étude menée par deux universités américaines sur notre rapport avec les deux sites les plus utilisés : Facebook et Snapchat.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par G Jean Luc, mercredi 22 juillet 2020, 19:12

    facebook, j'appelle ça hainebook! il y a parfois quelque chose de bien (si si, en cherchant) sinon, ça sert à répandre un peu son mauvais coté.

  • Posté par Esquenet Alexandre, mercredi 22 juillet 2020, 17:43

    ça fait longtemps que j'ai quitté facebook.

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs