Accueil Culture Scènes

Avec la Marche des Philosophes, le théâtre se remet sur pied

Cheminer de village en village, jouer, loger chez l’habitant puis repartir sur les sentiers, c’est le principe de la Marche des Philosophes. De son côté, le Grand Tour invite les citoyens à randonner pour repenser la culture. Ou quand la scène lève le pied, littéralement, pour mieux avancer.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Les artistes d’aujourd’hui sont-ils les nouveaux péripatéticiens ? On ne parle pas ici de leur tarif à l’heure ou de ce qu’ils ou elles font de leur corps mais plutôt de leur remise au goût du jour de l’école péripatéticienne d’Aristote qui aimait philosopher en marchant et emmenait ses élèves dans la foulée. Comme son lointain successeur, Kant, qui flânait lui aussi, tous les jours, pour oxygéner sa pensée, les disciples de la Marche des Philosophes font de la randonnée leur nourriture quotidienne. Leur impératif ? Réinventer la culture.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs