Accueil Société

Coronavirus: le personnel hospitalier tiendra-t-il un second choc?

Sur le plan du matériel, tout est prêt. Mais il faudra cette fois accueillir aussi les patients non-Covid…

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Cent douze lits prêts à servir. C’est le cas au tout nouvel hôpital CHC MontLégia. Depuis la fin de la première vague de Coronavirus, où l’on avait enregistré jusqu’à 63 hospitalisations et 36 personnes en soins intensifs au plus fort de la crise, la direction liégeoise de cette clinique a tenu à respecter les consignes du Fédéral pour faire face à une deuxième vague. Et tous les hôpitaux sont aujourd’hui (quasi) prêts pour l’affronter. Sur le plan du matériel il s’entend, car d’aucuns ont encore quelques doutes quant à la capacité du personnel médical à faire face. Tout dépendra si la nouvelle vague arrive après que la majorité du personnel aura pu prendre congé et se refaire quelques forces.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par NICODEME CLAUDE, jeudi 23 juillet 2020, 13:58

    Messieurs Bailly, Pochet et Villers, je suis 2000% d'accord avec vous. Les articles sont tous orientés pour nous faire accepter la situation: port du masque, distanciation (a)sociale et bientôt le tracing (ou devrait-on dire 'tracking' ?). Et déjà souvent dans le titre; pourquoi "tiendra-t-il" plutôt que "tiendrait-il" ? Après tous, il n'y a que les oiseaux de mauvais augure qui semblent être assurés de cette 2ième vague (pourquoi devrait-on se limiter à une "seconde" vague, il y en aura peut-être 3,4,5....). Le Pr.Raoult dit depuis avril (avec force graphique comparatif d'autres épidémie) qu'il ne devrait pas y avoir de seconde vague. Mais évidemment, certain au Soir (Deffet) l'ont qualifié de "Barde marseillais"... Le Soir est donc toujours dans le même sens: catastrophisme et attaque virulente de toutes personnes qui viendrait mettre un bémol à cette crise: Raoult, J-D Michel, Péronne,... et évidemment tous les lanceurs d'alertes....qui ont tout de même dénoncé depuis mars toutes les incohérences et contradiction de nos politiciens et experts (e.g. masque pas utile puis obligatoire .... Ah bon !!!!). Enfin

  • Posté par NICODEME CLAUDE, jeudi 23 juillet 2020, 15:02

    Notez que l'édito du jour n'est pas mal non plus en ce qui concerne le fait de toujours bouter dans le même sens, du moins dans le titre: "Le smartphone, sésame du déconfinement?" avec un point d'interrogation => sous-entendu; si on veut enfin ce déconfinement, il faudra accepter le trac(k)ing !!!! Heureusement, le corps de l'édito est un petit peu plus nuancé.... mais, avec le titre le mal est lancé....Donc Messieurs-Dames si vous souhaitez que le déconfinement puisse avoir lieu, vite téléchargez !!!! Et sinon, vous serez responsable d'être confiné...

  • Posté par cordier laurent, jeudi 23 juillet 2020, 7:52

    Les hôpitaux sont certes importants mais ne sont pas les seuls à s battre. Tous les acteurs des soins et de l'aide à domicile le font aussi en première ligne. Merci de ne surtout pas les oublier. Si vous vous posez la question de savoir si les infirmières tiendront le choc d'une deuxième vague, pourquoi ne pas enquêter directement auprès d'elles ?? Quoi qu'il en soit, je souhaite bon courage à tous ceux qui, une fois de plus, seront à leur poste en cas de regain de la maladie.

  • Posté par curto calogero, mercredi 22 juillet 2020, 22:47

    Le journal, le soir, devraient faire une enquête auprès du personnelles soignant, au lieu de simplement se poser la question.

  • Posté par Villers Yves, mercredi 22 juillet 2020, 22:33

    Stop avec ces propos alarmistes, bon sang branchez-vous sur les médias français bien plus pro que les nuls et nullités de la presse belge

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs