Accueil Société

Le coronavirus envoie les «beefeaters» de la Tour de Londres au chômage

La pandémie a réduit les rentrées qui servaient à payer les gardes de la Tour de Londres, le célèbre corps de hallebardiers créé en 1445.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Vêtus de leur costume vermillon et or, collerette blanche, chapeau rond, chaussures noires et bas rouge, les célèbres « beefeaters » qui gardent la Tour de Londres font partie du patrimoine national. Mais pour la première fois depuis la création de ce corps de hallebardiers royaux en 1445, un plan de licenciement est prévu, coronavirus oblige.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Poissinger Pierre, jeudi 23 juillet 2020, 14:39

    Quelques précisions: Ici on ne parle pas de "corbeaux" mais de _grand_ corbeau (corvus corax) Attention on ne coupe pas une aile mais on raccourcis les plumes de vol d'une aile ! Et relativement peu, de façon a laisser aux corbeaux une mobilité dans le périmètre de la tour... A ne pas confondre avec l’éjointage !

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs