Accueil Monde Proche-Orient

Égypte: Face à la propagation du coronavirus en prison, la détresse des familles de détenus

Les cas de coronavirus se multiplient dans les prisons égyptiennes, selon un rapport publié cette semaine par l’organisation Human Rights Watch. Privées de visites au parloir depuis plus de quatre mois, les familles de détenus vivent dans l’angoisse.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Cela fait un mois que Mona Seif est sans nouvelles de son frère, l’activiste Alaa Abdel Fattah, détenu arbitrairement depuis septembre 2019. Cadette d’une famille de militants politiques, elle se bat pour briser le huis clos des prisons égyptiennes, alors que les autorités ont suspendu, depuis le 10 mars et le début de la pandémie en Égypte, les visites au parloir. « Nous avons obtenu seulement deux lettres. Pour chacune d’elles, notre famille a payé un très lourd tribut, » pointe Mona Seif.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs