Emotions et embrassades, mercredi après-midi, dans les travées du Parlement européen à Bruxelles.
Dubravka Suica, vice-présidente de la Commission européenne en charge de la Démocratie et de la Démographie, en conversation avec le ministre allemand des Affaires européennes Michael Roth, mardi au Conseil européen des Affaires générales à Bruxelles.
83090060_855752328196826_8677988821796651008_n
Simone Veil préférait au «
devoir de mémoire
» le devoir «
d’enseigner et de transmettre
».
EPECOKlXUAEEqp4
Didier Reynders en conversation avec Vera Jourova, le 8 janvier dernier à Bruxelles.
Les responsables européens - ici, le chef de la diplomatie Josep Borrell (à g.) - ont chaleureusement accueilli Juan Guaido, mercredi à Bruxelles.
Guy Verhofstadt à la tribune du Parlement européen, en septembre dernier à Strasbourg.
FRANCE-EU-PARLIAMENT-IRAN-US-DIPLOMACY
Toni Comin (à g.) et Carles Puigdemont, entourés de symathisants, ont brandi des affiches à l’effigie de leur collègue emprisonné Oriol Junqueras, lundi à Strasbourg.
Oriol Junqueras.
Le Premier ministre Boris Johnson (cravate rouge)
FRANCE CROATIA DIPLOMACY
Toni Comin (à g.) et Carles Puigdemont, lors de la réception de leur badge d’accès au Parlement européen, le 20 décembre dernier.
Le secteur des transporteurs
: un secteur très touché par le dumping social.
Carles Puigdemont (à gauche) et Antoni Comin
«
La disparition de notre démocratie libérale ne se fait pas avec des grands coups d’Etat, ni dans la violence. Trump ne brise pas les règles
: il les change en douceur. C’est précisément ça qui est dangereux.
» © Photo News.
Plus de deux cents personnes ont été libérées, dimanche, dans l’échange de prisonniers entre les autorités de Kiev et les rebelles pro-russes.
L’édition 2019 des Plaisirs d’hiver devrait aussi battre des records de fréquentation.
Manifestation des syndicats du transport, le 27 mars dernier, dans les rues de Bruxelles.