Accueil Opinions Éditos

Reconfinement: ne laissons pas gagner la bêtise humaine

Le monde politique, malgré des voix divergentes en son propre sein, a choisi de laisser encore une chance de se ressaisir aux insouciants et aux inconscients.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 3 min

Non, le virus ne s’endort pas au soleil. Non, il ne réserve pas ses sévices à une infime minorité de la population. Et non, un confinement total de deux mois ne le met pas au tapis. C’est à cette triste réalité que, très nombreux, nous n’avons pas voulu croire. Après l’isolement, l’école à distance, le télétravail, l’épuisement des soignants, les images de tant de souffrances, après la peur diffuse que cette vie plus grise devienne la nôtre à jamais, beaucoup ont vécu les courbes enfin inversées comme un signe de Libération. On les voyait pulluler, les sans-masque, on les voyait danser, les fêtards, on les voyait agglutinés ces groupes d’amis en sueur déjouant des contrôles policiers devenus eux-mêmes plus relâchés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Bollinne Philippe, lundi 27 juillet 2020, 12:45

    Chercher les coupables est devenu un sport national. Autrefois c'était la fraude fiscale. A chacun son dada ! Je comprends parfaitement la réticence du CNS a nommer les groupes à risques; autant inviter au lynchage. J'ai vu la réaction des citoyens belges au lendemain du 11 septembre 2001 et l'expérience m'a suffit. Bref : soyons prudents mais restons courtois. Porter un masque en public n'est pas si contraignant que cela et se toucher le coude pour se saluer est une preuve d'humour. Il faut du temps pour que certaines pratiques entrent dans les mœurs. Stigmatiser les uns ne sauvera pas les autres. Quant au vaccin, je continue à affirmer que nous n'aurons pas un vaccin certifié avant octobre ou novembre 2021. Tous les "vaccins" qui seront exploités avant cette date poseront des risques non seulement pour les personnes vaccinées mais potentiellement des risques de mutation du virus. La seule grande bêtise - ou lâcheté - du monde politique fut de permettre la reprise du tourisme. Aucun reproche dans mes propos mais un avertissent : ne laissez pas les bourgmestres décider des mesures à prendre. Certains, comme le bourgmestre de Knokke, feront preuve de courage mais la majorité sacrifieront la santé de leur concitoyens aux impératifs budgétaires de leur commune ... et qui pourrait le leur reprocher ? C'est donc aux pouvoirs fédéral et régionaux de prendre les mesures fermes et non négociables.

  • Posté par PLUYMACKERS Maurice, samedi 25 juillet 2020, 14:18

    Mais comment peut-on faire confiance à la population alors que visiblement chacun de nous tire des obligations et des recommandations la seule part qui lui est bénéficiaire. Croire que les bulles seront respectées est une utopie même pour les personnes sérieuses et responsables. Rien que le masque, il se met, se retire, se replace sans aucune précaution, sans désinfection des mains.... Certains respectent les conseils mais tous les autres ne font que se donner bonne conscience et que dire de toute cette faune dont le seul soucis est de boire sa canette sur le seuil des petits commerces avec des vagues connaissances de beuverie et cela bien entendu sans masque. Le port du masque devrait être obligatoire PARTOUT et les contrôles plus efficaces et plus aisés à effectuer. Cette mesure permettrait surtout que chacun porte son masque en sortant de chez lui, ne le manipulerait plus à mauvais escient et le porterait aussi d'office là où il est déjà obligatoire. Bien trop de personnes en Belgique sont laxistes voire rébarbatifs à toute contrainte même celles qui sauveraient des vies. La confiance en l'humain est un concept qui n'existe plus actuellement et cela est très dangereux en cas de pandémie. Aidez-moi à essayer de faire comprendre la gravité de la situation actuelle au plus de personnes possible. Merci pour tous.

  • Posté par Lemaire Jean, samedi 25 juillet 2020, 10:33

    C'est toujours à cause de quelques imbéciles que toute la classe est punie. Mais il me semble qu'il y a plus d'imbéciles que de bons élèves.

  • Posté par logist christian, vendredi 24 juillet 2020, 23:26

    Au gouvernement ce sont tous des têtes de mules ils se croivent plus intelligents que les virologues , non la réponse n'est pas dans ce contexte , La première Ministre ne veut rien lâcher elle se positionne sur l'économie , pas assez de rentrée de taxes pour combler les déficits budgétaires sa doit passer avant la santé des gens elle ose nous dire le contraire alors que c'est la vérité pourquoi elle ne ferme pas les frontières pourquoi ne fait t'on pas de réelle contrôle aux abords de tout les lieux d'entrées et sorties du pays Aéroports gare (TGV) les ports les entrées et sorties des frontières , offrir aux sans papiers des masques du gel ils se ils se promenent et entre partout sans masques sans laver leurs mains est ce si difficile dans un si petit pays d'exécuter une barrière sanitaire est ce si difficile d'écouter ceux qui sont expert dans le domaine de la santé , je vais peut être me faire fusiller , je préférais mieux la situation du mois de mars que quand on se déplaçait les contrôles de polices demandaient dans si le but du déplacement était utile , on pouvait aller aux magasin a la librairie a la poste a sa banque chez le médecin ou le pharmacien avocat notaire aller travailler si on ne savait pas faire du télé travail tout était régler comme sur du papier le virus diminuait a vue d'oeil , mais voila c'était trop beau , il a fallu augmenter les contacts ouvrir les frontières on n'écoutait plus les experts les codes étaient brisé ....

  • Posté par Denoel Xaviet, vendredi 24 juillet 2020, 20:25

    0,0008 % de morts. 99,99% d'esclaves.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs