Accueil Société

Le centre de crise insiste sur les gestes barrières: «Evitez de boire dans la même bouteille que quelqu’un d’autre»

Lors de la conférence de presse du centre de crise de ce vendredi, Baudewijn Catry, épidémiologiste de Sciensano est revenu sur l’importance des gestes barrières.

Temps de lecture: 2 min

Le Centre de crise s’est une nouvelle fois présenté devant la presse, ce vendredi, pour faire le point sur l’évolution de l’épidémie du coronavirus dans le pays.

Baudewijn Catry, épidémiologiste de Sciensano a insisté sur les gestes barrières, qui sont aujourd’hui plus importants que jamais, alors que la Belgique fait face à une nouvelle hausse du nombre de contaminations.

Six règles d’or

Parmi ces gestes, on retrouve les six règles d’or à suivre, que sont : le respect des mesures d’hygiène, les activités extérieures doivent être favorisées, une attention particulière doit être apportée aux personnes vulnérables, le respect des distances de sécurité, les contacts doivent être limités à 15 personnes par semaine, les rassemblements ne peuvent pas dépasser 15 personnes. Baudewijn Catry a également rappelé qu’il fallait éviter certains gestes « comme quand l’on boit dans la même bouteille ou mangeons des cacahuètes ensemble ou partageons une chicha, une cigarette ou même une glace. Nous le faisons inconsciemment mais il est important de comprendre que nous pouvons nous infecter les uns des autres de cette manière. Quand vous mettez quelque chose dans votre bouche, ne le partagez pas avec les autres ». Pour les experts de Sciensano, ces mesures doivent être suivies au sein même de notre bulle de contacts.

Port du masque obligatoire élargi

Lors de cette conférence de presse, les experts de Sciensano, ont également rappelé que le port du masque sera obligatoire dès le samedi 25 juillet sur l’ensemble du territoire: dans les marchés, brocantes et fêtes foraines; dans les rues commerçantes et tout endroit privé ou public à forte fréquentation tels que définis par les autorités locales; dans l’ensemble des bâtiments publics pour les parties accessibles au public; dans les établissements de l’HoReCa, sauf quand les personnes sont assises à leur table. Certains bourgmestres ont d’ailleurs déjà avancé cette mesure dans leur ville ou commune.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Diogènes Alexandre, vendredi 24 juillet 2020, 18:27

    Le pire c'est les baisers sur la bouche.

  • Posté par Diogènes Alexandre, vendredi 24 juillet 2020, 18:28

    J'ai oublié l'usage du préservatif.

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko