Accueil Société

Formulaire de voyage: une «communication maladroite et prématurée» du CNS, selon le secteur du tourisme

Les organisations de voyage ont reçu de nombreux appels inquiets des voyageurs qui seront obligés de remplir un formulaire 48 heures avant leur retour.

Temps de lecture: 2 min

Après le Conseil national de sécurité de jeudi, les organisations de voyage ont reçu de nombreux appels inquiets maintenant qu'il a été décidé que les voyageurs seront obligés de remplir un formulaire 48 heures avant leur retour, explique Pierre Fivet de l'organisation faîtière ABTO. « Nous regrettons la communication maladroite et prématurée concernant ces nouvelles mesures, qui soulève à nouveau de nombreuses questions pour le voyageur belge, auxquelles nous n'avons pas encore de réponse claire ». L'organisation espère également une version plus simple du formulaire de localisation des passagers.

Les agents de voyages sont tenus de fournir à leurs voyageurs des informations importantes sur le voyage. Ainsi, en relation avec l'obligation de remplir un formulaire au retour, les agents de voyages doivent également informer leurs clients.

Selon la Fivet, chaque agence de voyage le fera à sa manière, par courrier électronique, par SMS ou par l'intermédiaire du guide touristique de l'organisation pour les clients à destination. Les clients qui doivent encore partir en seraient probablement informés par le biais de leurs documents de voyage. ABTO souligne que l'organisation de voyage transmettra les informations nécessaires, mais que les voyageurs eux-mêmes sont responsables de les remplir.

Elle attend toujours que le document officiel, le « formulaire de localisation des passagers », soit publié en néerlandais et soit en même temps plus facile à remplir. Pour l'instant, seule une version anglaise est disponible en format pdf, ce qui rend son remplissage difficile, surtout pour les voyageurs à destination. « Télécharger, imprimer, remplir à la main, scanner et envoyer par e-mail le format actuel n'est absolument pas une bonne option pour nous. Nous espérons qu'un moyen convivial, simple et facile sera mis au point avec des instructions claires sur le site web des Affaires étrangères ».

Après l'annonce, les agences de voyage ont déjà reçu beaucoup de questions de la part de voyageurs inquiets. « En ces temps incertains où la pression du travail est déjà très forte en raison des nombreuses questions des voyageurs, ce sera sans aucun doute une autre tâche administrative qui devra être effectuée par les agences de voyage. Mais si cela est fait correctement et efficacement et contribue à la sécurité de nos clients et à la santé publique en général, nous serons bien sûr heureux de coopérer », disent-ils.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Annys Erwin, vendredi 24 juillet 2020, 21:21

    Pour rentrer en Italie, début juillet, il fallait remplir un document, sinon on ne rentrait pas et ça ne posait pas des problèmes. Le monde politique belge n’a qu’un seul intérêt: aujourd’hui, demain c.est déjà une vision long terme

  • Posté par Annys Erwin, vendredi 24 juillet 2020, 21:21

    Pour rentrer en Italie, début juillet, il fallait remplir un document, sinon on ne rentrait pas et ça ne posait pas des problèmes. Le monde politique belge n’a qu’un seul intérêt: aujourd’hui, demain c.est déjà une vision long terme

  • Posté par Annys Erwin, vendredi 24 juillet 2020, 21:21

    Pour rentrer en Italie, début juillet, il fallait remplir un document, sinon on ne rentrait pas et ça ne posait pas des problèmes. Le monde politique belge n’a qu’un seul intérêt: aujourd’hui, demain c.est déjà une vision long terme

  • Posté par Bertrand Luc, vendredi 24 juillet 2020, 13:46

    Ce formulaire est illégal puis'que rédigé en anglais. Si je comprends bien un Belge ne maitrisant pas l'anglais et n'ayant pas de smartphone ne peut plus voyager? He oui messieurs les experts je voyage sans internet à la main!

  • Posté par Schwers Jacques, vendredi 24 juillet 2020, 17:17

    Je n'ai pas nécessairement accès au net pendant que je voyage, et je n'ai certainement pas ni scanner, ni imprimante. Ces décisions non réfléchies sont inapplicables. Quant à la version anglaise, je ne suis pas sensé pouvoir la lire. Je n'irai donc pas à l'étranger cette année.

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko