Accueil Opinions Chroniques

Le Palais, Charles Michel et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

Ils ont vu leur étoile briller ou pâlir ces derniers jours. Voici notre sélection des gagnants et des perdants de la semaine.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Les gagnants

Le Palais

Le Roi a repris la main sur les négociations. Paul Magnette et Bart De Wever sont chargés de... Bon, on ne sait pas très bien de quoi, mais ils en sont chargés, c’est sûr. On avait failli oublier le cérémonial qui rythme nos crises : l’arrivée au Palais, le bonjour-bonsoir et la photo de circonstance, le colloque singulier... Et un premier rapport dès la semaine prochaine. Après les rois mages, retour à la tradition, la vraie.

Charles Michel

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Depreter Christian, mardi 28 juillet 2020, 19:48

    Et est ce qu'il faut applaudir Ch Michel, lorsqu'il fait un peu du boulot pour lequel il est plus que trop payé ? Et bien moi je n'applaudirais pas !

  • Posté par Rahier Pierre, dimanche 26 juillet 2020, 9:43

    Quand je regarde la photo de la famille royale, je ne vois aucune étoile. Et quand j'écoute le roi, mes oreilles m'ordonnent de fuir. Quel piètre orateur !

  • Posté par Nivaille , vendredi 24 juillet 2020, 20:17

    Tout reste à faire ! Si c'est cela un gagnant, je suis un héro !!!

  • Posté par Hanak Catherine, vendredi 24 juillet 2020, 19:26

    Dommage que les représentations de la répartition des tâches sur Mars soient genrées. Sinon la chronique est agréable à lire. Jean

  • Posté par Rahier Pierre, vendredi 24 juillet 2020, 15:45

    Pas une seule fois, les journalistes de France 2 n'ont cité son nom. Dans leurs commentaires, ils se sont contentés de mentionner la présence du président du Conseil européen, sans l'appeler par son nom. Connu en Belgique, certes, inconnu en dehors, notamment en France. Je me marre.

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs