L’équipe de rugby des Fidji veut intégrer… le Tournoi des six nations

L’équipe de rugby des Fidji veut intégrer… le Tournoi des six nations
Photo News

La Fédération fidjienne de rugby a acté jeudi le départ de son président controversé Francis Kean, notamment accusé d’homophobie, et manifesté son souhait d’intégrer le Tournoi des six nations.

Le directeur général de la Fédération fidjienne de rugby John O’Connor, a déclaré que le mandat de cinq ans de Kean avait expiré et qu’il quitterait son poste par « rotation », conformément à la constitution de l’organisation.

Kean, l’un des soutiens du président de World rugby Bill Beaumont réélu début mai, avait vu sa candidature au comité exécutif de World Rugby retirée par sa fédération, en avril, à la suite d’un article du journal britannique Sunday Times dans lequel il avait été accusé d’« homophobie flagrante ».

Le journal avait affirmé avoir en sa possession des enregistrements de Kean faisant des remarques offensantes alors qu’il était en charge du service pénitentiaire des Fidji. Le groupe audiovisuel australien ABC avait quant à lui affirmé qu’il avait ordonné de maltraiter des détenus et des gardiens.

Ancien chef de la Marine fidjienne et beau-frère de Frank Bainimarama, devenu Premier ministre à l’occasion d’un coup d’état en 2006, Kean avait été condamné à 18 mois de prison pour des coups et blessures qui avaient entraîné la mort d’un des convives au mariage de la fille de Bainimarama, qui est aussi sa nièce.

Il avait ensuite été dénoncé par deux rapports d’Amnesty International au sujet de l’impunité dont bénéficiaient les forces de l’ordre fidjiennes, y compris à la suite de tabassages ou de viols, lorsqu’il était en charge du système pénitentiaire de l’archipel, à partir de 2016.

Le départ de Kean intervient au moment où la Fédération fidjienne a fait part de sa volonté de rejoindre le Tournoi des six nations, compétition annuelle qui oppose les meilleures nations européennes (Angleterre, France, pays de Galles, Irlande, Ecosse, Italie).

« Nous sommes sur le point de rejoindre le Tournoi des Six Nations et le Super Rugby frappe à nos portes, de grandes opportunités pour le rugby fidjien dont nous ne pouvions que rêver dans le passé », a déclaré O’Connor.

La Fédération fidjienne a toutefois refusé de donner davantage de détails sur ses ambitions pour le Tournoi, alors que des discussions sont en cours au sujet d’une éventuelle refonte du calendrier des compétitions de rugby, perturbées par la pandémie de coronavirus.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous