Accueil Société Régions Bruxelles

À Bruxelles, un été pour réclamer l’espace public

Alors qu’un été sans vacances et sans grands événements se profile, réinvestir les places, les rues et les interstices urbains devient salutaire. Aux quatre coins de la capitale des initiatives fleurissent et questionnent le rapport à l’espace public largement dominé par l’automobile.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 6 min

Je viens te chanter la ballade, la ballade des gens heureux ». Tout à coup, les usagers du centre de jour Delta, des jeunes adultes avec handicap mental, se mettent à improviser un chant et une chorégraphie devant les yeux ébahis de leurs accompagnatrices et d’une dizaine d’enfants qui interrompent leurs jeux. Un moment suspendu sur un podium atypique : un vaste bac à sable installé sur une esplanade vide le reste de l’année, située en plein carrefour entre la Porte de Hal et la place Louise.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Dechamps Pascal , dimanche 26 juillet 2020, 19:42

    La vie est un balancier entre mouvements extrêmes. L'expérience relatée dans cet article montre deux choses : la nécessité d'un rééquilibrage en faveur d'une vie "slow" mais également la nécessité d'une compréhension des règles actuellement en vigueur. Faire un potager sur l'espace public n'est pas très différent d'une terrasse de café "débordante ". Il n'est pas étonnant que l' administration réagisse, et c'est normal, vu les règles d'affectation des territoires créés pour éviter l'anarchie. C'est très bien pour ce journal "Le Soir" de se découvrir une fibre "ecolo" mais encore faut-il être adulte et plutôt que s'attarder aux détails, il est préférable de se positionner en termes systémiques. Tiens, à propos, où en est la préparation des articles de monsieur Counase concernant les provisions de démantèlement nucléaire ?

  • Posté par Slezingher , dimanche 26 juillet 2020, 16:35

    Toutes ces activités, c'est très bien mais il existe des lieux pour ce genre d'activités. Cela me fait penser à ces citadins qui vont vivre à la campagne et ne sont pas d'accord avec les coqs qui chantent , l’odeur des vaches ou du fumier, etc. Ici on veut créer des espaces de liberté ou/et de jeux au milieu des rues. Nous avons des parcs en suffisance, des espaces de jeux et d'autres endroits prévus pour ce genre d'activités. Nous sommes en ville.

  • Posté par Geurts Fabrice, dimanche 26 juillet 2020, 15:36

    J'ai travaillé presque 30 ans à Bruxelles, je m'y rendais, parce que mon lieu de travail y était facilement accessible, en train., sauf les (nombreux) jours de grève où je prenais ma voiture car le télétravail n'existait pas encore. J'ai toujours eu beaucoup de compassion pour les navetteurs qui n'ont d'autre solution que de s'y rendre en voiture ou à moto. Les bruxellois, l'extrémiste flamand anti-voiture Pascal Smet en tête, n'ont cessé de pourrir la vie des automobilistes depuis des années. Très Bien. Que les entreprises et institutions internationales quittent cette ville d'extrémistes écolos et les bruxellois pourront profiter de rues fleuries en se promenant à vélo, mais qui paiera ? L'hôtel Métropole, un des plus beaux du monde et fleuron historique de Bruxelles, a été assassiné par cette politique extrémiste anti-voitures et par un bourgmestre mégalomane et accessoirement voleur des pauvres.

  • Posté par NO JJ, dimanche 26 juillet 2020, 15:30

    A Bruxelles, le jardin, c'est la rue. Rendons Bruxelles aux bruxellois, supprimons les voitures (à 20 à l'heure, elles ne servent presque plus à rien), les bus, sauf 100% électrique (il y en a si peu), et tout ira bien.

  • Posté par NO JJ, dimanche 26 juillet 2020, 15:30

    A Bruxelles, le jardin, c'est la rue. Rendons Bruxelles aux bruxellois, supprimons les voitures (à 20 à l'heure, elles ne servent presque plus à rien), les bus, sauf 100% électrique (il y en a si peu), et tout ira bien.

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs