Accueil Monde Europe

Mer Egée: une dangereuse escalade militaire entre la Grèce et la Turquie

Entre la Turquie de Recep Tayyip Erdogan et la Grèce de Kyriakos Mitsotakis se joue une « guerre des nerfs » en Mer Egée qui risque de dégénérer. Avec, en toile de fond, d’importants intérêts économiques.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis trois jours, la Méditerranée orientale est en proie à une tension militaire grandissante qui inquiète les Grecs au plus haut point. Le 21 juillet, quinze navires militaires turcs ont pris la mer pour accompagner un navire d’exploration gazière sous-marine, l’Oruc Reis, en Méditerranée orientale, jusqu’au 2 août. Or, pour les Grecs, les eaux autour de cette île font partie de leur zone maritime. Pour Nikos Christofis, spécialiste de la Turquie et professeur associé à la « Shaanxi Normal University », « c’est évident : les cartes montrent que le navire turc se trouve bel et bien dans la zone économique exclusive grecque. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, samedi 25 juillet 2020, 23:31

    @ Delpierre Bernard ... En 2020 ... Les Français ne sont pas des lâches ... Nous ne sommes plus dans les années 30 ... Hitlerdogan, fanatique et fasciste, sera arrêté par les Occidentaux qui, militairement, sont en mesure de l'anéantir !!!

  • Posté par Delpierre Bernard, dimanche 26 juillet 2020, 13:01

    En mesure de le faire je l'ai dit et le répète mais de là à passer à l'action et sans remonter aux années 30, j'ai aussi rappelé le lâche abandon de Chypre occupée au nord par l'état fantoche (créé de toute pièce par la Turquie) capitale Famagouste. J'ai donc de gros doutes tout en ne demandant qu'à vous croire...

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, samedi 25 juillet 2020, 10:07

    @ Lecocq Philippe...enfin, si les Turcs avaient la mauvaise idée de s'emparer des armes nucléaires stockées sur la base américaine , située en Turquie et non contrôlée par la Turquie, ... la Turquie serait rayée de la carte du monde dans les 5 à 10 minutes... .

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, samedi 25 juillet 2020, 9:34

    @ Lecocq Philippe... Donald serait-il aussi con ?!? Plus sérieusement ...il y a des codes de sécurité....sans ceux-ci....tout à fait inutilisables seront les armes nucléaires stockées...

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, samedi 25 juillet 2020, 7:52

    hitlerdogan doit être mis au pas par la communauté internationale...Si, par impossible, hitlerdogan était tenté par le recours à la force militaire, avec ce type de fanatique ...tout est malheureusement possible, la marine française est, notamment, suffisamment puissante pour couler toute la flotte turque....ce ne serait que la répétition moderne de la bataille de Lépante... Ainsi, hitlerdogan pourra aller pleurer dans sa "nouvelle" (?!?) mosquée...

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs