Accueil Société

Cybercriminalité: des pirates chinois ont espionné une entreprise high-tech belge

Deux pirates informatiques soupçonnés de rouler pour l’Etat chinois sont inculpés aux Etats-Unis d’espionnage à grande échelle. Notamment au détriment d’une entreprise belge. Une enquête est ouverte.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

L’affaire alimente les tensions diplomatiques entre les Etats-Unis et la Chine depuis une semaine. Elle a aujourd’hui des répercussions en Belgique.

Le 7 juillet, un Grand Jury américain a inculpé deux pirates chinois pour « accès non autorisé » à des systèmes informatiques, « conspiration en vue d’accéder sans autorisation et endommager des ordinateurs », « conspiration en vue de voler des secrets commerciaux » et « conspiration pour commettre un acte d’espionnage ». En clair, Li Xiaoyu (34 ans) – alias « Oro0lxy » – et Dong Jiazhi (33 ans) sont accusés d’avoir espionné des entreprises, ONG et laboratoires du monde entier durant une dizaine d’années.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, lundi 5 avril 2021, 15:44

    De nombreux employeurs sont fiers de pouvoir surveiller leur personnel grâce au net et d'autres systèmes. Mais dés que cela se retourne contre eux, cela les fait beaucoup moins rire.----- On pourrait dire " si tu sais fliquer quelqu'un, quelqu'un pourrait aussi te fliquer ".

  • Posté par voxov ili, lundi 27 juillet 2020, 8:47

    Amusant ... "Le député demande au gouvernement « d’oser demander des explications à la Chine »". Mais pas de demande aux Américains des preuves de ce qu'ils avancent ... Pour ma part, je n'ai pas confiance dans le gouvernement chinois, mais encore moins dans celui d'un Trump en campagne électorale dont on sait bien, de par le passé (ex. Corée du Nord), qu'il crée des situations conflictuelles pour "faire mousser" l'américain moyen (et moins). D'un côté comme de l'autre, on peut nous pousser à croire ce qu'ils veulent que nous croyons; d'accord ? Et ce n'est pas difficile en profitant de la phobie du grand public liée aux cyber attaques, vis à vis desquelles les spécialistes restent sceptiques dans la plupart des cas - je n'ai pas dit qu'il n'y en avait jamais, mais je demande d'abord à voir si cela tient techniquement dans ce cas-ci.

  • Posté par Bougelet Philippe, dimanche 26 juillet 2020, 19:07

    Les états démocratiques ont donné aux chinois les cordes pour nous pendre. Nous sommes devenus extrêmement vulnérables et il importe maintenant de s'aligner sur les Etats-Unis pour corriger le tir autant que possible. Qui a en vie de vivre dans une Europe communiste?

  • Posté par Pierre Lison, dimanche 26 juillet 2020, 12:08

    Ils sont les seuls ? ;¬))

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, samedi 25 juillet 2020, 14:51

    En plus on trouve très facilement sur le web de la documentation afin de concevoir un webshell et de le rendre indétectable. Sidérant. Et en plus cela semble assez simple à réaliser.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs