Accueil Belgique Politique

Sophie Wilmès: «La situation est préoccupante, pas affolante»

« On est là pour prendre des mesures qui s’imposent quand elles s’imposent », assure la Première ministre.

Temps de lecture: 1 min

Too little too late », « Nous sommes au bord de la catastrophe », « Mesures insuffisantes » : les décisions du Conseil national de sécurité de jeudi n’ont pas reçu un accueil chaleureux, surtout en Flandre où les foyers de regain du virus sont essentiellement localisés. Sophie Wilmès réplique et explique.

On ne va pas reconfiner ?

Pas maintenant. Ce n’est pas nécessaire. On verra bien. Vous avez vu au niveau humain, personnel et collectif à quel point cela a été difficile. Sans parler des retombées économiques. Les gens les plus précarisés ont été vraiment encore plus touchés. Il faut bien en être conscient. Evidemment qu’on veut éviter cela à tout prix. Mais de nouveau, on est là pour prendre des mesures qui s’imposent quand elles s’imposent.

Globalement, vous parleriez de deuxième vague ?

Je n’ai pas à qualifier ce qui se passe de cette façon. La manière dont je peux qualifier ce qui se passe c’est une situation qui est préoccupante, pas affolante.

Retrouvez l’intégralité de l’interview sur LeSoir+

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

43 Commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs