Accueil Belgique Politique

Françoise Schepmans: «Il n’y a pas de zone de non droit à Molenbeek»

Entretien avec la bourgmestre de Molenbeek, qui recontextualise l’arrestation d’Abdeslam, la poussée terroriste, et se bat, explique-t-elle, contre « les amalgames et les caricatures ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Actuellement aux commandes de Molenbeek, longtemps échevine avant cela, en coalition avec le PS de Philippe Moureaux, Françoise Schepmans revient sur l’arrestation d’Abdeslam et les critiques qui pleuvent à nouveau sur la commune bruxelloise.

Abdeslam intercepté à Molenbeek, vous revoilà dans l’œil du cyclone.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Olivier Buchet, dimanche 20 mars 2016, 18:30

    A croire qu'il ne vit pas à Molenbeek.

  • Posté par Fernand Stenuit, dimanche 20 mars 2016, 3:57

    Pauvre Philippe Moureaux, tète de pont du PS, qui a mené pendant une décennie le combat socialiste pour avoir les voix musulmanes . .Si c'est un problème international , c'est à Molenbeek qu'il était le plus virulent. Il aura beau écrire ses mémoires , ce ne sera jamais que les "Mémoires d'un ane" .

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs